TUNISIE
22/01/2017 07h:49 CET | Actualisé 22/01/2017 08h:20 CET

Tunisie: Ouverture du 23ème congrès de l'UGTT

Houcine ABBASSI in his office, General Secretary of the UGTT, the labor union( of the Tunisian workers, one of the 4 members of the National Dialogue Quartet, 2015 Nobel Peace Prize. (Photo by Nicolas Fauqu��/Corbis via Getty Images)
Nicolas Fauqué via Getty Images
Houcine ABBASSI in his office, General Secretary of the UGTT, the labor union( of the Tunisian workers, one of the 4 members of the National Dialogue Quartet, 2015 Nobel Peace Prize. (Photo by Nicolas Fauqu��/Corbis via Getty Images)

Le 23ème Congrès de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) a démarré, ce dimanche, au Palais des Sports d’el Menzah.

Il sera l’occasion d’élire une nouvelle direction à la tête de la centrale syndicale et l’élaboration de son programme pour la prochaine étape.

La restructuration de l’UGTT est également au menu de ce 23ème Congrès dans le sens du renforcement de la participation de la femme et des jeunes, et de l’adaptation à la conjoncture économique, ont indiqué des responsables syndicaux du bureau exécutif sortant Bouali Mbarki et Sami Tahri.

Le nombre des candidatures pour le bureau exécutif de l’UGTT a atteint 40 candidatures, a précisé samedi Bouali Mbarki, Secrétaire général adjoint et président du comité d’organisation du Congrès.

Cent vingt invités étrangers sont attendus à l’ouverture du Congrès, représentant les syndicats et organisations internationales et régionales des travailleurs, en plus des représentants des associations et organisations tunisiennes, en particulier les organisations professionnelles représentant le patronat, les agriculteurs, les avocats, la Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme en plus des recteurs des universités qui ont proposé l’UGTT pour le prix Nobel de la paix, a encore fait remarquer Mbarki.

Afin de préserver l’indépendance de l’UGTT et en respectant une tradition initiée en 2001 lors du Congrès de Djerba, aucune invitation n’a été adressée aux partis politiques, ni aux 3 présidents (République, gouvernement, parlement), a t-il expliqué.

L’ouverture du Congrès a été animée par des groupes de musique engagée. Les travaux du Congrès se dérouleront ensuite dans un hôtel de la banlieue nord de Tunis, où sera également élu le bureau du congrès et ses comités avec la participation de 550 congressistes représentants les différents syndicats.

Sous le slogan “Allégeance à la Tunisie, fidélité aux martyrs et dévouement aux travailleurs”

La séance d’ouverture a été marquée par la présence de plus de 7 mille participants parmi les syndicalistes et 120 invités représentant les syndicats et organisations internationales et régionales des travailleurs, en plus des représentants du Quartet du Dialogue national et des personnalités indépendantes.

Etaient également présents à la séance d’ouverture, l’ambassadeur de Palestine à Tunis, Hayel El-Fahoum, Fadwa Barghouti, avocate et épouse du prisonnier politique palestinien, Marwan Barghouti et Ismail Jounaidi, représentant du Front populaire de libération de la Palestine.

Le secrétaire général de l’Union régionale du travail de Tunis, Farouk Ayari a affirmé que l’UGTT restera un bastion pour toutes les parties, tout en étant fidèle aux martyrs et au service de la nation. “L’UGTT a été toujours une organisation syndicale par excellence défendant les intérêts des syndicalistes et l’intérêt de la Tunisie”, a-t-il lancé.

Deux listes en lice

40 personnes ont présenté leurs candidatures au bureau exécutif de l’UGTT composé de 13 membres.

Deux listes sont en lice : La liste dite de consensus national présidée par Nourreddine Taboubi et la liste présidée par Kacem Afaya.

Une femme au bureau exécutif de l’UGTT?

On s’attend durant ce congrès à ce qu’une femme accède, pour la première fois, au bureau exécutif de l’UGTT. Le secrétaire général de l’UGTT, Houcine Abassi et les deux secrétaires généraux adjoints Mouldi Jendoubi et Belgacem Ayari ne se sont pas portés candidats conformément aux dispositions de l’article 10 du règlement intérieur de l’UGTT. Un hommage leur sera rendu à l’ouverture des travaux du congrès.

Les travaux du 23 ème congrès de l’UGTT se dérouleront dans le cadre de cinq commissions dont les membres ne sont pas candidats au congrès. Il s’agit de la commission de sélection et de vérification des listes des congressistes (31 membres), la commission de la motion générale (15 membres), la commission de la motion du règlement intérieur (15 membres), la commission de la motion professionnelle (16 membres) et la commission des relations internationales et du conflit arabo-israélien (16 membres).

Un important dispositif de sécurité a, pour l’occasion, été déployé autour du Palais des Sports d’el Menzah.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.