TUNISIE
21/01/2017 08h:54 CET | Actualisé 21/01/2017 09h:04 CET

Donald Trump n'a pas perdu une seconde pour commencer à détricoter l'Obamacare

AFP

INTERNATIONAL - Il ne s'est jamais privé de dire tout le mal qu'il pensait de l'Obamacare. Vendredi 20 janvier, quelques heures après son investiture, Donald Trump, nouveau président des Etats-Unis, a signé un premier décret contre l'emblématique loi de son prédécesseur, engageant la politique de rupture présentée plus tôt au monde dans un discours aux accents populistes et nationalistes.

Après sa prestation de serment et son discours au Capitole en milieu de journée, il a assisté au défilé traditionnel suivant l'investiture des présidents américains, puis a rapidement signé son premier décret en début de soirée, dans le Bureau ovale.

Il y ordonne à son administration d'accorder le plus d'exemptions possibles à la réforme du système de santé de 2010, détestée des conservateurs pour son coût et sa lourdeur, en attendant son abrogation par le Congrès.

Arrivé à la Maison Blanche en fin d'après-midi, l'homme d'affaires républicain de 70 ans succède à la tête de la première puissance mondiale au démocrate Barack Obama, 55 ans, sous le regard inquiet des alliés des Etats-Unis.

Avant de dormir pour la première fois à la Maison Blanche,Donald Trump devait encore participer à trois grands bals dans la capitale fédérale.

Quelques heures plus tôt, main gauche sur la Bible, main droite levée, le magnat de l'immobilier, qui arrive au pouvoir sans la moindre expérience politique, diplomatique ou militaire, avait prêté serment en plein air, sur les marches du Capitole.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.