TUNISIE
17/01/2017 13h:41 CET

A l'approche des élections de la centrale syndicale: Kacem Afaya joue le tout pour le tout

Members of the leftist UGTT union walk back during clashes with League members during a rally to commemorate  the 1955 assassination of a historic member when they were attacked by the League for Protection of the Revolution, Tuesday, Dec.4, 2012 in Tunis.  League members are considered to be close to the Ennahda Party, which dominates Tunisia’s post-revolution coalition government (AP Photo/Amine Landoulsi)
ASSOCIATED PRESS
Members of the leftist UGTT union walk back during clashes with League members during a rally to commemorate the 1955 assassination of a historic member when they were attacked by the League for Protection of the Revolution, Tuesday, Dec.4, 2012 in Tunis. League members are considered to be close to the Ennahda Party, which dominates Tunisia’s post-revolution coalition government (AP Photo/Amine Landoulsi)

Candidat pour le secrétariat de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) sur une liste concurrente à celle de Noureddine Taboubi, qui dispose d’une liste consensuelle en vue des prochaines élections de la centrale syndicale – le syndicaliste Kacem Afaya était l’invité de la matinale de Shems FM ce matin.

Interrogé sur les raisons qui l’ont amené à se présenter sur une autre liste que celle qui rassemble tous les dirigeants du bureau exécutif actuel, Kacem Afya a tout d’abord expliqué que ce choix ne représente pas un choix infondé mais une manière de batailler pour un projet syndical qui vise toutes les sections de l’UGTT dans toutes les régions. Un projet qui préserverait la centrale syndicale en sa qualité de "ceinture de sécurité" de tout un pays où les partis politiques sont en train de présenter un rendement des plus médiocres, selon le concerné.

Kacem Afaya a évoqué des problèmes de communication entre les membres du même bureau exécutif, comprendre donc celui de Houcine Abassi, qui l’ont dérangé au cours de ces quatre dernières années. Pour le candidat, le temps est venu pour l’UGTT de changer quelques-unes de ses méthodes afin d’aller de l’avant et de pouvoir faire face à tous ses rôles majeurs.

Par ailleurs, Kacem Afaya a dénoncé certaines parties étrangères à l’UGTT qui tentent, à l’approche du congrès électif, de se mêler des affaires internes de la centrale ce qui aggrave, selon lui, la situation interne de l’organisation.

Revenant sur les attaques qui ont visé, en décembre 2012, le siège central de l’UGTT, Kacem Afaya a déclaré que des syndicalistes sont impliqués dans lesdits événements et dans l’agression dont a été victime Houcine Abassi à la place de Mohamed Ali. Et d’ajouter qu’au vu de leur poste au sein de l’UGTT, aucun de ces individus n’a été inquiété.

Revenant à ses actuels collègues et prochains rivaux – les membres actuels du bureau exécutif qui sont eux-mêmes sur la liste consensuelle de Noureddine Taboubi – Kacem Afaya a expliqué que la principale divergence entre les deux parties réside en l’évaluation de la situation du bilan du bureau de Houcine Abassi.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.