MAROC
17/01/2017 06h:01 CET | Actualisé 17/01/2017 06h:29 CET

Election de Habib El Malki: Raz-de-marée de votes blancs

DR

PARLEMENT - L'atmosphère était tendue et, jusqu'aux dernières minutes, journalistes et parlementaires croyaient encore à l'éventualité d'une surprise. Mardi 16 janvier s'est tenue l'élection du président de la Chambre des représentants, qui a vu l'USFPéiste Habib El Malki décrocher le perchoir..

Le Parti de la justice et du développement (PJD) et le Parti du progrès et du socialisme (PPS) auront fait durer le suspens jusqu'au bout. Quelques minutes avant la tenue de l'élection du président de la Chambre des représentants, les deux partis politiques ont décidé de voter par une feuille blanche. Ceci, au moment où des rumeurs sur la présentation d'un candidat commun de la majorité, en les personnes de Saâdeddine El Othmani (PJD) ou de Noureddine Mediane (Istiqlal) couraient toujours. Les larges couloirs du parlement bruissaient de rumeurs, certaines faisant même état de la présentation, par le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, de sa démission après l'élection d'El Malki.

Si le PJD et le PPS ont décidé de faire acte de présence, l'Istiqlal, lui, a choisi le retrait de la séance pour mieux marquer sa position. Questionné par la presse, le président du groupe parlementaire du parti de la balance Noureddine Mediane, qui était pressenti pour le perchoir il y a quelques semaines, a déclaré que son parti refuse "de participer à une opération de brouillage des cartes". Des éclairs dans les yeux, Mediane, s'il dit respecter Habib El Malki, n'a pas manqué de critiquer son élection. "Que représente Habib El Malki aujourd'hui? S'agit-il d'un candidat de la majorité ou de l'opposition?"

A 16 heures, Abdelouahed Radi, président du bureau provisoire de la Chambre des représentants, annonce le démarrage de la séance. Dès le départ, Habib El Malki se retrouve candidat unique. Soutenu par le Parti authenticité et modernité (PAM), le Rassemblement national des indépendants (RNI), l'Union constitutionnelle (UC), le Mouvement populaire (MP) ainsi que par sa formation politique, l'Union socialiste des forces populaires (USFP), El Malki ne devra obtenir que la majorité simple pour être élu. Vers 18H40, les résultats sont annoncés: Habib El Malki est élu à 198 voix sur les 342 exprimées. Dans le camp du vote blanc, la consigne de vote a été bien suivie, puisque 137 bulletins blancs ont été déposés dans l'urne transparente.

LIRE AUSSI: