TUNISIE
14/01/2017 11h:44 CET | Actualisé 16/01/2017 06h:50 CET

La liberté de la presse est un rempart de la démocratie, affirme Youssef Chahed

Facebook SNJT

Youssef Chahed s’exprimait samedi, le 14 janvier, au cours d’une conférence de presse au siège du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) au lendemain d’un conseil ministériel restreint consacré au secteur.

”Notre rôle est d’améliorer les conditions de travail des journalistes et d’instaurer un climat propice pour l’exercice de la profession”, a-t-il affirmé, appelant les professionnels à se mobiliser, à leur tour, pour organiser leur secteur.

”Il ne faut pas oublier aujourd’hui, alors que nous célébrons le 6e anniversaire de la révolution, la situation du secteur de l’information en Tunisie avant 2011 “, a relevé Youssef Chahed, premier chef du gouvernement à se rendre au siège du syndicat.

Il s’agit, selon lui, d’un acquis de taille, la presse étant le fondement de toutes les démocraties.

De son coté, le président du Syndicat Neji Bghouri, a salué “l’esprit positif” du gouvernement d’union nationale dans son traitement des questions attenant à la presse.

Au cours de cette rencontre, Bghouri a, notamment, soulevé la crise que connait la presse écrite en Tunisie.

LIRE AUSSI: Tunisie: Entre acquis et tentation pécuniaire, six ans après la révolution, quel bilan pour les médias?

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.