MAROC
08/01/2017 16h:01 CET | Actualisé 08/01/2017 16h:05 CET

Syrie: 69 membres de Daech tués par l'armée turque

Free Syrian Army fighters ride on a pick-up truck decorated with a Turkish flag past damaged buildings in the northern Syrian rebel-held town of al-Rai, in Aleppo Governorate, Syria, October 5, 2016. REUTERS/Khalil Ashawi
Khalil Ashawi / Reuters
Free Syrian Army fighters ride on a pick-up truck decorated with a Turkish flag past damaged buildings in the northern Syrian rebel-held town of al-Rai, in Aleppo Governorate, Syria, October 5, 2016. REUTERS/Khalil Ashawi

SYRIE - Un total de 69 membres du groupe extrémiste de Daech ont été éliminés ces dernières 24 heures par les forces turques dans le nord de la Syrie, selon un nouveau bilan annoncé dimanche par l'état-major des forces armées turques (TSK).

Trente deux djihadistes ont été tués dans des affrontements ce dimanche alors que 37 autres tard samedi, a ajouté la même source, qui précise que 292 cibles de Daech ont été pilonnées par les forces turques qui ont détruit des abris, des positions défensives, des véhicules et des centres de commandement.

L'aviation turque est aussi entrée en action en menant des frappes à Al-Bab, Bzagah, Soulfaniyah et Kabr Al-Mukri détruisant 18 bâtiments, cinq points de contrôle, trois véhicules armés, deux quartiers généraux et sept abris, selon la TSK.

Un soldat turc tué

Un soldat turc a été tué durant ces opérations qui s'inscrivent dans le cadre de l'opération du Bouclier de l'Euphrate, lancée depuis le 24 août dernier en appui de l'armée syrienne libre afin de nettoyer le long des frontières turco-syriennes de Daech et de la milice kurde syrienne des Unités de protection du peuple (YPG).

Après s'être emparé en octobre dernier de la ville de Dabiq, les combattants de l'ASL encerclent totalement Al Bab et s'apprêtent à lancer l'assaut final pour reprendre cette ville qui occupe le flanc sud de la zone tampon d'environ 5.000 kilomètres carrés qu'Ankara souhaite créer en territoire syrien incluant les régions dvAl-Bab, Al Raï (Cobanbey), Azaz, Jarablous et Manbij.

Ankara exige le retrait de la milice kurde, soutenue par Washington, à l'est de l'Euphrate afin qu'elle ne fasse pas la jonction entre les cantons sous son contrôle entre la rive orientale du fleuve et Afrin (Ouest).

LIRE AUSSI: