TUNISIE
06/01/2017 08h:56 CET

Évolution du marché boursier en 2016: Les investisseurs étrangers de plus en plus réticents

Shutterstock / Shutter_M

La Bourse de Tunis vient de publier le rapport d’activité de la cote au cours de l’année 2016. Une évolution "mi-figue, mi-raisin".

La fragilité de l’activité économique, les indicateurs macroéconomiques décevants et les troubles sociaux ont eu un impact négatif sur l’évolution de la cote et sur l’attraction des investisseurs qu’ils soient nationaux ou étrangers. D’où le repli de leurs parts dans la capitalisation boursière.

Le Tunindex et le Tunindex des 20 achèvent l’année en beauté

Bien que l’indice boursier Tunindex ait clôturé l’année sur une note positive en gagnant 8,86%, la bourse a poursuivi une courbe en dents de scie marquée essentiellement par le repli des transactions et du volume des échanges.

"Les échanges ont pâti de la situation économique critique du pays, de l’attrait des investisseurs pour les rendements des émissions de l’Etat et la détérioration tenace de la liquidité des banques. De ce fait, le volume des transactions sur la cote de la Bourse a perdu 19% par rapport à 2015 ; sachant que le volume quotidien moyen de s’est limité en 2016 à 6,9MD contre 8,6MD en 2015", souligne le rapport d’activité de la Bourse de Tunis.

S’agissant de l’indice des valeurs les plus liquides appelé le "Tunindex 20", celui-ci a clôturé également l’année sur une note positive. "Sur les 20 valeurs, 13 ont réalisé un rendement positif. Les performances les plus notables sont celles d’EURO-CYCLES (75,78%), de CARTHAGE CEMENT (56,06%) et de la BH (51,03%)", souligne le rapport annuel de la cote.

Repli de 31% du volume des échanges

Au niveau sectoriel, la contre-performance de 2016 revient à trois indices sectoriels à savoir celui des assurances, des services financiers et des services au consommateur.

En dépit de l’amélioration des indices boursiers par glissement annuel, les échanges ont été peu volumineux. Chiffres à l’appui : le volume global des échanges a enregistré en 2016 un repli de 31% par rapport à l’année précédente pour atteindre 2 765 MD contre 4 000 MD en 2015. Les échanges sur la Cote ont diminué de 19% en 2016.

Par ailleurs, une hausse de 24% de la capitalisation boursière a été enregistrée pour un portefeuille total de 19 300MD contre 17 830MD en 2015.

4 nouvelles introductions prévues en 2017

En ce qui concerne l’investissement étranger, les indicateurs annuels dénotent de la réticence des investisseurs étrangers d’investir sur la cote. Fragilisée par l’instabilité politique et sociale, la confiance des investisseurs est au mauvais fixe. D’où le solde déficitaire dégagé entre les ventes et les acquisitions annuelles des investisseurs étrangers au cours de l’année 2016.

En effet, les acquisitions effectuées par les étrangers sur les titres cotés, ont totalisé un montant de 142,8MD contre des cessions de 262,2MD, ce qui fait ressortir un flux net négatif de 119,4MD. Par conséquent, la capitalisation boursière détenue par les étrangers au 30 décembre 2016 a atteint un volume de 4 719MD représentant 24,45% de la capitalisation totale.

Une part assez timide, d’où les appels à une plus grande ouverture du marché financier aux investisseurs étrangers et à davantage de facilités d’entrée tout en préservant les intérêts du marché et des épargnants, notamment au moment de la sortie des capitaux étrangers.

Côté introduction, sur 5 demandes d’admission à la cote, une seule valeur s’est introduite en Bourse en 2016. Il s’agit d’UNIMED. D’autres valeurs d’introduiront en 2017 dont Misfat et Mecatech Holding, Meubles Intérieurs et SANIMED.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.