TUNISIE
04/01/2017 11h:42 CET

Selon l'Institut national de la statistique, il y a de moins en moins de pauvres en Tunisie

Anti-government protesters wave national flags during a demonstration in Tunis August 6, 2013. Tens of thousands of Tunisians crowded the streets of downtown Tunis on Tuesday to demand the transitional government's ouster, in the largest opposition protest since the country's political crisis began two weeks ago. The secular opposition, angered by two assassinations in its ranks and emboldened by the army-backed toppling of Egypt's Islamist president, is trying to topple Tunisia's Islamist-led government and dissolve the Constituent Assembly.  REUTERS/Anis Mili (TUNISIA - Tags: POLITICS CIVIL UNREST)
Anis Mili / Reuters
Anti-government protesters wave national flags during a demonstration in Tunis August 6, 2013. Tens of thousands of Tunisians crowded the streets of downtown Tunis on Tuesday to demand the transitional government's ouster, in the largest opposition protest since the country's political crisis began two weeks ago. The secular opposition, angered by two assassinations in its ranks and emboldened by the army-backed toppling of Egypt's Islamist president, is trying to topple Tunisia's Islamist-led government and dissolve the Constituent Assembly. REUTERS/Anis Mili (TUNISIA - Tags: POLITICS CIVIL UNREST)

Qui a dit que le pouvoir d’achat des consommateurs Tunisiens s’est détérioré et qu’il y a de plus en plus de pauvres en Tunisie?

Selon l’enquête nationale sur le budget, la consommation et le niveau de vie des ménages publiée récemment par l’Institut National de la statistique (INS), les dépenses de consommation effectuées par personne et par an s’établissent à 3871 dinars en 2015 contre 2601 Dinars en 2010, soit un accroissement de 48.8% sur la période 2010-2015.

ins

Un repli a été toutefois observé dans la part des dépenses consacrée à l’alimentation contre une hausse des dépenses affectées au logement, à l’électricité et à l’eau.

L’enquête révèle par ailleurs que les ménages dépensent en moyenne 15561DT par an en matière de consommation courante (dont les produits alimentaires).

L’enquête de l’INS révèle aussi une baisse importante du taux de pauvreté en Tunisie en 2015 et ce, en comparaison avec l’année de base (2010), soit avant la Révolution. En se référant aux résultats de l’enquête le taux de pauvreté est passé en Tunisie de 20.5% en 2010 à 15.2 en 2015. Toutefois la pauvreté dans les milieux non communaux (hors périmètres communaux) atteint la barre de 26%.

ins

Au total, il y a 1.693.968 pauvres en novembre 2015 et 320.938 personnes extrêmement pauvres au cours de la même période. La pauvreté extrême se situe au niveau national à 2.9% dont 2.1% dans les milieux communaux et 6.6% dans les milieux non communaux.

Ces résultats de l’enquête menée par l’INS font couler beaucoup d’encre, à tel point que le député de Nidaa Tounes Fadhel Ben Omrane a affirmé que l'institut induisait l'opinion publique en erreur.

Hédi Saïdi, Directeur Général de l'Institut national de la statistique (INS), a répliqué aujourd’hui sur les ondes de la Radio Nationale à cette vague de contestations mettant en doute l’authenticité des chiffres publiés par l’institution.

Le Directeur Général a donc rejeté tout en bloc affirmant l’indépendance de l’institution et la fiabilité des chiffres avancés.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.