ALGÉRIE
04/01/2017 08h:38 CET | Actualisé 04/01/2017 08h:39 CET

Evénements de Béjaia: le FFS appelle la population à la vigilance

DR

Au troisième jour de la grève enclenchée à Bejaïa, le FFS appelle la population à la vigilance. Dans un communiqué signé par son secrétaire fédéral Rachid Chabati, le vieux parti d'opposition se dit "inquiet de voir la situation dans la wilaya de Béjaia dégénérer à la suite d’un appel anonyme à une grève des commerçants".

Le FFS, qui compte 256 élus locaux à Bejaïa, estime que la situation dans cette wilaya est ""porteuse de risques de développements chaotiques" et souligne l'existence de "tentatives de faire basculer la wilaya dans la violence".

Cette situation, selon le parti de feu Aït Ahmed, incombe totalement au pouvoir; Lequel s'obstine à "s’opposer à toute alternative politique démocratique et à une sortie de crise consensuelle ainsi que l’acharnement à détruire les cadres d’organisation et de débats citoyens pousse certaines catégories de la population à recourir à la violence".

Le FFS qui rappelle son militantisme pour "le droit de grève et de la manifestation pacifique pour exprimer les doléances légitimes de la populatione, appelle la population et particulièrement les jeunes de Bejaïa "à la vigilance pour déjouer les manœuvres des apprentis sorciers".

L'occasion pour le plus vieux parti d'opposition algérien de renouveler sa "proposition de concertation et de dialogue en vue de réaliser un consensus national". Seule alternative à la dictature de la violence d’où qu’elle vienne, conclut le communiqué.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.