MAROC
28/12/2016 06h:43 CET | Actualisé 28/12/2016 06h:43 CET

La chabiba de l'Istiqlal manifestera devant le ministère des Affaires étrangères

DR

VIE PARTISANE - Faute de soutien de la part des dirigeants historiques de l'Istiqlal, Hamid Chabat peut compter sur celui des jeunes istiqlaliens. Lors d'une réunion de crise qui s'est tenue dans la soirée du mardi 27 décembre, la chabiba du parti a décidé de défendre le secrétaire général du parti de la balance.

À l'issue de la réunion qui a duré près de trois heures, la chabiba de l'Istiqlal, dirigée par Omar Abbassi, a décidé d'organiser, vendredi, une manifestation devant le ministère des Affaires étrangères, pour protester contre le communiqué corrosif adressé par le département de Salaheddine Mezouar à Hamid Chabat.

Incident diplomatique

Lors d'une rencontre tenue récemment avec les syndicalistes de l'Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), le secrétaire général de l'Istiqlal a déclaré que la Mauritanie était une partie du Maroc. Une déclaration vécue par le voisin du sud comme une atteinte à sa souveraineté.

Dans un communiqué incendiaire, diffusé dimanche 25 décembre, l'Union pour la république (UPR), le parti au pouvoir en Mauritanie, s'attaque en les termes plus vifs à Hamid Chabat et, plus largement, à l'élite politique du Maroc. Le comportement de Hamid Chabat serait, selon l'UPR, symptomatique "de la dégénérescence et de la faillite politique au Maroc", et trahirait "le manque de vision stratégique des élites marocaines".

Lundi 26 novembre, le ministère des Affaires étrangères a publié un communiqué où il qualifiait de "dangereuses et irresponsables" les déclarations de Chabat.

LIRE AUSSI:La jeunesse de l'Istiqlal manifeste contre Much Loved