ALGÉRIE
07/12/2016 02h:52 CET | Actualisé 07/12/2016 02h:53 CET

Lancement du projet de construction d'un quai minéralier au port d'Arzew (Oran)

APS

Les travaux de construction d’un quai minéralier et d’un convoyeur pour le transport de minerais de fer ont été lancés mardi au niveau du port d’Arzew (Oran) en présence du wali d’Oran, de responsables du port, du complexe sidérurgique "Tosyali-Algerie", du secteur de l’industrie et de l’énergie et des mines de la wilaya et des autorités locales.

Ce projet, dont les travaux ont été confiés au groupement "Cosider-Travaux publics" en partenariat avec la compagnie chinoise "Harbour Engineering", sera livré dans un délai de réalisation de 16 mois, a annoncé le Directeur général de l’entreprise portuaire d’Arzew (EPA), Lakhdar Mouilah, relayé par l'APS.

Il a souligné que cette infrastructure devra générer, une fois achevée, près 300 postes d’emploi, nonobstant les retombées positives attendues sur le plan financier en terme d’import-substitution du minerai de fer, notamment avec l’entrée en service de l’aciérie du complexe "Tosyali-Algérie, implantée dans la zone d’activité de Bethioua.

Le coût global de ce projet est estimé à 24 milliards DA dont 17,9 milliards DA pour la réalisation du seul quai minéralier. Plus de 6 milliards DA ont été investis pour le convoyeur devant assurer le transport du minerai de fer vers le complexe sidérurgique Tosyali Algerie, a ajouté le même responsable qui s’est engagé à livrer le projet en octobre 2017, date coïncidant avec la mise en service de le 4ème unité (aciérie) en cours de réalisation.

Avec la réalisation de la future aciérie, la production locale des produits de métallurgie et de la sidérurgie passera de 1 million de tonnes à 3 millions de tonnes, a indiqué, pour sa part, le chef du service financier du complexe sidérurgique "Tosyali-Algérie", Bora Koc, faisant observer que le complexe continuera, dans un premier temps, d’importer le minerai du Brésil pour la production du rond à béton et autres produits sidérurgiques.

Le wali d’Oran, Abdelghani Zaalane, a mis en exergue l’importance de ce projet stratégique qui fera gagner au pays l’équivalent de 200 milliards DA/an en devises, en attendant la réalisation projetée du gisement de Gar J’bilet (Tindouf) qui permettra à l’Algérie de passer d’un statut d’importateur à celui d’exportateur.

M. Zaalane a appelé tous les intervenants a mettre sur pied un comité de pilotage qui siègera chaque mois pour faire le point sur l’avancement des travaux, avant d’exhorter les responsables de Cosider, chef de file du projet, à adopter le système de trois équipes (3X8) pour accélérer la cadence des travaux.

Ce quai minéralier est destiné à recevoir des navires de 80.000 à 180.000 tonnes de minerais de fer pour approvisionner le complexe sidérurgique "Tosyali Algerie", a indiqué, pour sa part, le Président directeur général des ports d’Algérie, Mohamed Yacine Hafiane.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.