TUNISIE
07/12/2016 13h:02 CET

La Tunisie mal classée au classement PISA: Néji Jalloul appelle à un dialogue sur la réforme éducative

Facebook/Ministère de l'éducation

Le ministre de l’Education Néji Jalloul a appelé, mercredi, à reprendre le dialogue sur la réforme éducative pour parvenir à des décisions à même d’améliorer la qualité de l’école tunisienne après la régression de la Tunisie à la 65e place, sur 70 pays, au classement PISA 2015 des systèmes scolaires.

“Il est temps d’oublier les divergences et d’avancer sur la voie de la réforme pour améliorer l’infrastructure et le niveau de l’école, et pour développer les services scolaires comme la cantine, le transport et les espaces d’animation”, a déclaré le ministre à l’agence TAP en marge de l’inauguration de deux nouvelles écoles, à Raoued et à la Soukra (gouvernorat de l’Ariana).

Jalloul a, en outre, considéré que l’appui des entreprises économiques au programme de réforme de l’éducation est un acquis considérable qu’il faut préserver et promouvoir, rendant hommage aux efforts fournis par les privés dans la création des deux nouvelles écoles à Raoued et la Soukra.

L’école primaire de Raoued 2, qui a ouvert ses portes en décembre courant, a été créée à travers un financement conjoint du ministère de l’Education et de privés, de l’ordre de 400 mille dinars. Elle a permis de désengorger l’école de Raoued 1, ou les classes étaient surchargées.

L’école Dar Fadhal 3, à la Soukra, accueille 220 élèves et a également permis d’alléger la surcharge de l’école Dar Fadhal 2.

La construction de salles de classe supplémentaires et d’espaces d’animation est prévue ultérieurement dans les deux écoles.

Le classement PISA 2015 sur la qualité, l’efficacité et l’équité des systèmes scolaires, réalisé par l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE), a été dévoilé hier mardi et place la Tunisie en bas du tableau, avec une régression d’une place par rapport au précédent classement publié en décembre 2013. La Tunisie occupe la 65e place ex aequo avec le Liban, sur un total de 70 pays, dans cette évaluation menée sur un échantillon de 540 000 élèves âgés de 15 ans, et scolarisés au sein des 72 pays et économies de l’OCDE.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.