MAROC
02/12/2016 11h:11 CET | Actualisé 02/12/2016 13h:33 CET

Un des trafiquants de haschich les plus recherchés au monde arrêté au Maroc

Ben Ziane Berhili, un des trafiquants de haschich les plus recherchés au monde, arrêté au Maroc. Photo: La Repubblica
Ben Ziane Berhili, un des trafiquants de haschich les plus recherchés au monde, arrêté au Maroc. Photo: La Repubblica

COUP DE FILET - Le "roi des trafiquants". C'est ainsi que le surnomme la presse italienne qui vient d'annoncer l'arrestation, au Maroc, d'un baron de la drogue à la tête d'un vaste réseau international.

Activement recherché depuis trois ans, Ben Ziane Berhili, entrepreneur de 57 ans et gérant d'une pâtisserie employant une soixantaine de personnes au Maroc, a été arrêté début novembre à Casablanca, mais la police n'a divulgué l'information que le 1er décembre.

La police a fini par l'attraper après une longue enquête internationale impliquant les forces de sécurité de nombreux pays méditerranéens dont la Grèce, la France, l'Espagne, la Turquie, l'Egypte, l'Italie et l'Albanie, outre le Maroc. Même la DEA (Drug Enforcement Administration) aux Etats-Unis s'en est mêlée.

Il faut dire que le trafiquant de drogue importait, chaque année en Europe, environ 400 tonnes de haschich. L'enquête a notamment permis à la police italienne de perquisitionner, au large des côtes siciliennes, sept bateaux transportant 120 tonnes de drogue, représentant 1,2 milliard d'euros. Depuis 2013, plus de 280 tonnes de haschisch ont été interceptées en Méditerranée.

Les agents italiens de la brigade antidrogue ont également enregistré des appels téléphoniques de M. Berhili pendant plusieurs mois et recueilli des renseignements sur ses transactions de drogue entre le Maroc et la Libye.

C'est ce qui a fini par mener la police marocaine à effectuer un raid dans un appartement du centre-ville de Casablanca, où le trafiquant de drogue a été arrêté. Son fils a aussi été arrêté après avoir essayé de soudoyer la police avec l'équivalent de 250.000 euros en espèces.

"Berhili est sans aucun doute l'un des plus grands trafiquants de haschisch dans le monde", a déclaré, jeudi à Palerme (Sicile), Francesco Mazzotta, le commandant de la Guardia di Finanza, la police financière italienne qui a mené l'enquête. "Sa capture est le résultat d'une bataille énorme menée par les forces de police européennes en Méditerranée", a-t-il ajouté.

Mais la capture de ce baron de la drogue ne signifie pas pour autant la fin de l'investigation. Les enquêteurs cherchent désormais à mettre la main sur les trafiquants basés en Libye et qui sont toujours en liberté. Selon la police italienne, l'argent des relais libyens transiterait vers les Emirats arabes unis.

LIRE AUSSI: