MAROC
02/12/2016 05h:44 CET

"Chanson Douce" de Leïla Slimani, prix Goncourt 2016, va être adapté au cinéma

Jacky Naegelen / Reuters
Moroccan-French author Leila Slimani reacts at the Drouant restaurant after she received the French literary prize Prix Goncourt for her novel "Chanson douce" (Sweet Song), in Paris, France, November 3, 2016. . REUTERS/Jacky Naegelen

CULTURE - La berceuse tragique de Leïla Slimani a inspiré le cinéma. Ce jeudi 1er décembre, un mois après avoir été honorée par l'académie Goncourt, l'écrivaine a annoncé l'arrivée prochaine de son second roman sur grand écran.

"'Chanson Douce' est sur le point d'être adapté au cinéma", a fait savoir Leïla Slimani lors d'une rencontre avec ses lecteurs, dans une librairie du 20e arrondissement. Sans vouloir dévoiler au HuffPost quel producteur avait acheté les droits de son histoire atroce mais extrêmement bien construite, l'ancienne journaliste a expliqué pourquoi, selon elle, son écriture a du sens sur grand écran:

"J'écris en trois dimensions. Je vois la scène. C'est comme un petit théâtre devant moi, avec les personnages, leurs vêtements et leurs actions. C'est du coup, une écriture qui parle aux cinéastes".

Fréquemment présenté comme un thriller, "Chanson douce" raconte l'assassinat de deux jeunes enfants par leur nourrice. Il est inspirée de l'expérience personnelle de l'auteure, qui a grandi avec une nounou au Maroc et en a employé une plus tard. Mais aussi d'un fait divers survenu à New York en 2012.

Les droits de son premier roman, "Dans le jardin de l'ogre", ont quant à eux déjà été achetés par un producteur français en 2015. Publié aux éditions Gallimard, il s'intéressait à la double vie d'Adèle, journaliste mère de famille, mariée à un chirurgien et... nymphomane.

LIRE AUSSI:

  • Leïla Slimani remporte le prix Goncourt 2016 pour son roman "Chanson douce"
  • Leïla Slimani dénonce l'"humiliation" des homosexuels au Maroc
  • Leïla Slimani: "La question de la lutte des classes est très présente dans mon livre" (INTERVIEW)