TUNISIE
18/11/2016 11h:22 CET

"Si toi tu ne brûles pas, si moi je ne brûle pas, qui éclairera la route?" affirme Youssef Chahed, les internautes lui répondent

Lors de l'ouverture de la séance plénière à l'Assemblée des représentants du peuple consacrée à l'étude de la loi de Finances 2017, le chef du gouvernement Youssef Chahed en réponse à des personnes qui lui auraient affirmé que le temps n'est pas aux réformes que lui et son gouvernement "se brûleraient les ailes" s'ils les menaient, a cité le poète et militant turc Nadhim Hikmet en affirmant: "si toi tu ne brûles pas, si moi je ne brûle pas, qui éclairera la route?".

En réaction à cette phrase, plusieurs internautes ont vivement critiqué le chef du gouvernement. Si certains affirment avoir fini de "brûler" depuis longtemps, d'autres lui demandent à lui et à son gouvernement de "brûler" pour la Tunisie.

Légende: "Ce n'est pas une chanson de dessins animés ça?"

Légende: "Les Tunisiens veulent voir l'éclairage de l'argent des prêts qui ne finissent pas"

Légende: "Sois je vis une vie heureuse, soit nous brûlons tous"

Légende: Selon cette internaute "Ni toi, ni aucun politicien n'est 'brûlé' comme ce peuple lésé" déclare t-elle au chef du gouvernement

Légende: "Non monsieur brûle tout seul avec ceux qui nous gouvernent pour nous éclairer"

Légende: "Brûlez le peuple!!"

Légende: "Brûle toi toi-même, qu'est ce que j'en ai à faire du peuple"

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.