23/09/2016 11h:46 CET | Actualisé 23/09/2016 11h:51 CET

La baisse des prix du phosphate impacte les comptes de l'OCP

Mostafa Terrab, Président directeur général du groupe de l'OCP
ICONODOC
Mostafa Terrab, Président directeur général du groupe de l'OCP

PHOSPHATES - L'Office Chérifien de Phosphate (OCP) a dû faire face à un premier semestre légèrement turbulent. La raison principale: la baisse du prix des fertilisants phosphatés provoqués par la hausse des exportations de la Chine dans ce domaine, indique l'agence de presse Reuters. Ce qui a laissé les pays et entreprises importateurs avec suffisamment de stocks pour ce premier semestre 2016, entraînant une baisse de la demande et une chute des tarifs.

Sur les six premiers mois de l'année, l'OCP a réalisé un profit de 21,65 milliards de dirhams alors qu'il était de 23,89 milliards l'année dernière sur la même période. "Nous affichons comme prévu une légère progression de notre chiffre d’affaires lors du deuxième trimestre 2016, grâce à une hausse des volumes de ventes d’engrais sur les marchés en forte croissance dans lesquels nous sommes les mieux positionnés" indique toutefois Mostafa Terrab, Président directeur général du groupe, dans un communiqué.

L'OCP annonce également que le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (EBITDA) a atteint 5,91 milliards de dirhams au cours du premier semestre 2016 alors qu'il était de 8,63 milliards l'année dernière au premier semestre 2015. La marge d’EBITDA s’est donc élevée à 27 % "ce qui nous place parmi les acteurs les plus profitables de l’industrie du phosphate et reflète notre structure de coûts compétitive ainsi que notre flexibilité commerciale et industrielle" ajoute Mostafa Terrab.

LIRE AUSSI: