TUNISIE
24/08/2016 06h:48 CET

Tunisie - Enseignants, élèves, parents, c'est bientôt la rentrée scolaire

Teacher Manel el Ayachi poses for a picture on the first day of a new school year at Linine Street  Preparatory School in Tunis, Tunisia, September 16, 2015. Schools have reopened, with around 2 million pupils heading back to classrooms after a three-month summer break. Nearly three years after Taliban gunmen shot Pakistani schoolgirl Malala Yousafzai, the teenage activist last week urged world leaders gathered in New York to help millions more children go to school. World Teachers' Day falls on 5 October, a Unesco initiative highlighting the work of educators struggling to teach children amid intimidation in Pakistan, conflict in Syria or poverty in Vietnam. Even so, there have been some improvements: the number of children not attending primary school has plummeted to an estimated 57 million worldwide in 2015, the U.N. says, down from 100 million 15 years ago. Reuters photographers have documented learning around the world, from well-resourced schools to pupils crammed into corridors in the Philippines, on boats in Brazil or in crowded classrooms in Burundi.  REUTERS/Anis MiliPICTURE 28 OF 47 FOR WIDER IMAGE STORY "SCHOOLS AROUND THE WORLD"SEARCH "EDUCATORS SCHOOLS" FOR ALL IMAGES
Anis Mili / Reuters
Teacher Manel el Ayachi poses for a picture on the first day of a new school year at Linine Street Preparatory School in Tunis, Tunisia, September 16, 2015. Schools have reopened, with around 2 million pupils heading back to classrooms after a three-month summer break. Nearly three years after Taliban gunmen shot Pakistani schoolgirl Malala Yousafzai, the teenage activist last week urged world leaders gathered in New York to help millions more children go to school. World Teachers' Day falls on 5 October, a Unesco initiative highlighting the work of educators struggling to teach children amid intimidation in Pakistan, conflict in Syria or poverty in Vietnam. Even so, there have been some improvements: the number of children not attending primary school has plummeted to an estimated 57 million worldwide in 2015, the U.N. says, down from 100 million 15 years ago. Reuters photographers have documented learning around the world, from well-resourced schools to pupils crammed into corridors in the Philippines, on boats in Brazil or in crowded classrooms in Burundi. REUTERS/Anis MiliPICTURE 28 OF 47 FOR WIDER IMAGE STORY "SCHOOLS AROUND THE WORLD"SEARCH "EDUCATORS SCHOOLS" FOR ALL IMAGES

Le ministère de l’éducation a parachevé toutes les études et concertations relatives au projet de réforme de l’éducation et entamera sa concrétisation dès la rentrée 2016-2017, a affirmé le ministre de l’Education Néji Jalloul.

“Les réformes annoncées entreront en vigueur dès cette rentrée”, a déclaré le ministre qui assistait, lundi, à des spectacles d’écoliers organisés à l’occasion du carnaval de Tabarka, dans le gouvernorat de Jendouba.

Jalloul a, en outre, souligné que l’animation des villes, des établissements éducatifs et des espaces publics au cours des vacances scolaires favorisera l’ouverture de l’élève sur son environnement socio-éducatif et culturel.

Il s’agit également, a-t-il enchainé, de construire un nouveau comportement social qui protège l’enfant de tous les risques de délinquance et de criminalité, et lui permet de se forger une personnalité épanouie et équilibrée.

Appel à la société civile pour "le mois de l'école"

Le ministre de l’éducation a en outre appelé à renforcer davantage le partenariat entre son département, les entreprises et les composantes de la société civile afin de mobiliser les ressources financières nécessaires à même de soutenir les efforts de l’État dans la réhabilitation des établissements éducatifs.

S’exprimant lors d’une séance de travail sur “le mois de l’école 2” tenue au siège du gouvernorat de Sousse, Jalloul a déclaré que l’État est devenu incapable de prendre en charge à lui seul, le financement des travaux de rénovation des établissements publics, vu les moyens limités dont il dispose, le budget du ministère de l’éducation ne dépassant pas, a-t-il dit, 3% du budget général de l’État.

Par ailleurs, le ministre a saisi cette occasion pour exprimer sa reconnaissance aux chefs d’entreprises qui se sont mobilisés, l’année dernière pour réhabiliter trois mille établissements éducatifs à travers toute la République.

Il a, à cet égard, fait savoir que la contribution de la société civile et des entreprises à ces travaux pendant la deuxième édition du mois de l’école, a atteint 7 millions de dinars environ.

La commissaire régionale de l’éducation de Sousse, Samira Ben Kheder a indiqué au correspondant de la TAP que 36 entreprises ont entamé, depuis le début du mois d’Août 2016, la mise en œuvre des accords conclus avec les établissements éducatifs afin de réaliser les travaux de rénovation des établissements éducatifs.

Pas de recrutement cette année?

“La question des recrutements reste tributaire du budget consacré par le ministère des Finances au ministère de l’Education”, a déclaré, mardi, Néji Jalloul suite aux mouvements de protestation organisés par les enseignants suppléants pour revendiquer leur intégration dans le secteur de l’éducation nationale.

Jalloul a démenti les informations qui ont circulé, récemment, selon lesquelles son département a fermé les portes aux recrutements ou qu’il est revenu sur les engagements qu’il avait pris avec la partie syndicale concernant ce dossier, affirmant que “le ministère a simplement modifié la formule de recrutement”.

Jalloul a, à cet égard, indiqué que 7 mille recrutements ont été effectués au titre de la nouvelle année scolaire. Il s’agit, a-t-il précisé, de 3 mille instituteurs, 3 mille enseignants du secondaire et mille surveillants et techniciens.

Les enseignants suppléants ont observé, au cours des derniers jours, des mouvements de protestation devant les sièges des commissariats régionaux de l’éducation pour revendiquer leur intégration dans le secteur de l’enseignement primaire.

Ils ont appelé l’autorité de tutelle à mettre en œuvre les accords conclus avec le syndicat de l’enseignement de base stipulant l’intégration, en quatre étapes, des suppléants qui ont travaillé pendant 6 mois au moins.

Plus de 13 millions de manuels scolaires préparés en marge de la rentrée scolaire

En prévision de la rentrée scolaire 2016/2017, le Centre national pédagogique (CNP) a édité 372 titres dont 229 sont destinés aux élèves (13millions 418 mille exemplaires) et 101 aux enseignants (110 mille 900 exemplaires).

27 autres titres sont destinés aux élèves de l’enseignement technique et 15 autres aux élèves établis à l’étranger (47.331 exemplaires).

Contacté, vendredi, par la TAP, le Directeur Général du CNP, Belgacem Lassoued a indiqué que la rentrée scolaire sera marquée par le renouvellement de six manuels scolaires qui sont destinés aux élèves de la 1ère et 2ème année de l’enseignement de base (lecture, mathématiques et exercices) et le retrait de 7 autres.

Il a, par ailleurs, fait savoir que le nombre des manuels scolaires prévus pour cette année est estimé à 13 millions 500 mille exemplaires dont 85% (11 millions 500 mille exemplaires) ont déjà été édités, ajoutant que les nouveaux titres seront prêts fin Août 2016.

La rentrée scolaire 2016/2017 est prévue juste après la fête du sacrifice (Aid Al Idha) conformément au calendrier établi par la commission de l’horaire scolaire découlant du dialogue national sur la réforme du système éducatif.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.