TUNISIE
01/08/2016 14h:06 CET

Les États-Unis bombardent des positions de l'État Islamique sur demande du gouvernement Libyen

FILE - In this May 16, 2106 file-pool photo, Fayez al-Sarraj, the head of the U.N.-brokered presidency council, attends a news conference in Vienna, Austria. The U.S. launched multiple airstrikes against Islamic State militants Monday, Aug. 1, 2016, opening a new, more persistent front against the group at the request of the UN-backed Libyan government, Libyan and U.S. officials said. Serraj, said in a televised statement that American warplanes attacked the IS bastion of Sirte. No U.S. ground forces will be deployed, he said. (Leonhard Foeger/Pool Photo via AP, File)
ASSOCIATED PRESS
FILE - In this May 16, 2106 file-pool photo, Fayez al-Sarraj, the head of the U.N.-brokered presidency council, attends a news conference in Vienna, Austria. The U.S. launched multiple airstrikes against Islamic State militants Monday, Aug. 1, 2016, opening a new, more persistent front against the group at the request of the UN-backed Libyan government, Libyan and U.S. officials said. Serraj, said in a televised statement that American warplanes attacked the IS bastion of Sirte. No U.S. ground forces will be deployed, he said. (Leonhard Foeger/Pool Photo via AP, File)

Les États-Unis ont bombardé des positions du groupe État-Islamique à Syrte en Libye sur demande du gouvernement d'union nationale libyen rapporte le Pentagone américain dans un communiqué de presse.

Ces forces ont été autorisées par le président américain Barack Obama, après recommandation du secrétaire d'État à la Défense affirme le communiqué.

Ces frappes vont permettre aux forces armées du gouvernement d'union nationale de récupérer la ville de Syrte à l'État Islamique. Le communiqué du Pentagone rappelle que ces forces ont gagné de nombreuses batailles lui permettant d'être à l'entrée de la ville, ces frappes ont pour but "de leur permettre de faire une avancée stratégique décisive" affirme la même source.

Dans une déclaration à la télévision Libyenne, le Premier ministre libyen Fayez Serraj a déclaré que les frappes aériennes américaines ont causé "de sévères pertes aux rangs ennemis" rapporte Reuters.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.