MAROC
28/07/2016 14h:03 CET | Actualisé 30/07/2016 05h:17 CET

Les renseignements marocains ont alerté la France avant l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray

DR
Les renseignements marocains ont alerté la France avant l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray

TERRORISME - Quelques jours après l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray pendant lequel Jacques Hamel, prêtre auxiliaire de 86 ans, a été égorgé au couteau dans son église, le magazine français Marianne révèle dans un article publié ce jeudi que les renseignements marocains ont alerté leur homologues français quatre jours avant le drame.

Selon une source proche de l'enquête, citée par Marianne, le deuxième auteur de l'attaque, Abdel Malik Petitjean, un jeune homme de 19 ans originaire de Savoie, était "fiché 'S' depuis le 29 juin pour avoir, tout comme son complice Adel Kermiche la même année, tenté de rejoindre la Syrie via la Turquie".

Mais bien qu'il soit fiché S avec mention "à voir dès retour", Abdel Malik Petitjean est déjà revenu dans l'Hexagone, sans que les autorités françaises ne le sachent.

Le 22 juillet, les services de renseignement marocains alertent la France sur une menace imminente avec une photo du suspect, toujours selon Marianne.

En novembre dernier, les renseignements marocains avaient déjà collaboré avec leurs homologues lors de l'opération menée à Saint-Denis après les attentats de Paris.

LIRE AUSSI:

  • Antiterrorisme: Le Maroc voudrait monter une cellule avec la France, l'Espagne et la Belgique
  • Que sait-on du BCIJ, le FBI marocain?
  • Le patron du BCIJ revient sur le rôle d'Internet dans la radicalisation au Maroc