MAROC
16/07/2016 06h:58 CET | Actualisé 26/10/2016 13h:00 CET

Ce que prévoit le ministre de l'agriculture Aziz Akhannouch pour la COP22

DR
Ce que prévoit Akhannouch pour la COP22

ENVIRONNEMENT - Le ministère de l'Agriculture portera trois initiatives lors de la COP22, qui se tient en novembre prochain à Marrakech. L'annonce a été faite vendredi à Agadir par le ministre de l'Agriculture et de la pêche maritime Aziz Akhannouch, lors de son intervention à la "Green Growth Academy".

Aziz Akhannouch a révélé que la première de ces initiatives, dite "Triple A," a pour objectif "d'apporter une réponse efficace et concrète au constat d'un triple biais dans le financement de l'adaptation, de l'agriculture et de l'Afrique".

La seconde initiative, intitulée "Oasis Durables", a pour champ d’intervention les zones oasiennes qui "représentent un modèle solidaire d'organisation sociale qui a su s'adapter aux conditions climatiques difficiles et maintenir une riche biodiversité", a ajouté le ministre.

La troisième initiative concerne la pêche maritime. Appelée "La Ceinture Bleue", elle "s’inscrit dans la continuité de l’initiative 'Croissance Bleue' promue par la FAO, et s'appuie sur les principes de l’économie verte et de l’économie circulaire", a souligné le ministre, qui a indiqué que ces trois initiatives ambitionnent de "créer les conditions de la durabilité dans des écosystèmes vulnérables aux changements climatiques".

Valoriser les services écosystémiques

Le représentant de l'Organisation de l’Agriculture et l’Alimentation (FAO) au Maroc Michael Hage a déclaré, pour sa part, que l"a durabilité des secteurs de l’agriculture et de la pêche constitue la préoccupation centrale pour la FAO dont le rapport 'Save and Grow' promeut un nouveau modèle de production agricole intensive, alliant à la fois productivité et durabilité environnementale, en cherchant à valoriser les services écosystémiques dans les systèmes de production agricole".

"Nous devons faire en sorte d’asseoir la production et la consommation alimentaires sur une base véritablement durable", a-t-il ajouté, faisant savoir que d’ici 2050, d’après les projections, la population de la planète passera de 7 à 9,2 milliards d’habitants, ce qui exigera une augmentation de la production alimentaire de l’ordre de 60 %, si les tendances actuelles se confirment.

Initiée conjointement par la Confédération générale des entreprises du Maroc et le Centre de production propre, cette édition 2016 de la "Green Growth Academy" est placée sous le signe du climat et la création des conditions de la durabilité pour l’agriculture et la pêche.

LIRE AUSSI: