MAROC
15/07/2016 12h:53 CET | Actualisé 15/07/2016 12h:53 CET

Le Maroc souhaite réintégrer l'Union africaine "sans conditions préalables"

DR
Le Maroc souhaite réintégrer l'Union africaine "sans conditions préalables"

DIPLOMATIE - Le désir du Maroc de réintégrer l'Union africaine se confirme. Ce vendredi 15 juillet, le conseiller royal Tayeb Fassi-Fihri a rencontré, à Nairobi, le président Kenyan Uhuru Kenyatta. L'occasion de réitérer le souhait du Maroc de renforcer ses relations avec le Kenya et de révéler, pour la première fois officiellement, le souhait du Maroc de réintégrer l'Union africaine.

Lors de la rencontre, le conseiller royal Tayeb Fassi-Fihri a transmis au président Kenyan une lettre du roi Mohammed VI.

Selon la présidence Kenyane, Tayeb Fassi-Fihri a déclaré que "le roi Mohamed VI considère le Kenya comme un intermédiaire honnête et neutre", avec qui le royaume peut s'associer pour parvenir à "la réalisation de la paix et de la sécurité dans le continent."

"Tout ce que nous voulons est que nous soyons réintégrés sans conditions préalables. Nous voulons faire partie intégrante de l'Union africaine", a déclaré le conseiller royal.

Tayeb Fassi-Fihri a également déclaré que le Maroc tient à l'approfondissement de ses relations, qu'il qualifie de "cordiales" avec le Kenya, dans tous les domaines du développement économique et social, et en particulier dans l'agriculture, les énergies renouvelables et les projets de logement à faible coût.

Le président Uhuru Kenyatta a, à cette occasion, remercié le Maroc pour sa volonté d'être réadmis à l'Union africaine, et a déclaré que seule la concertation, dans le cadre d'un partenariat, peut aider à parvenir à des solutions aux problèmes mondiaux.

LIRE AUSSI:

Ces Marocains à la conquête de l'Afrique