MAROC
30/06/2016 07h:04 CET | Actualisé 30/06/2016 07h:08 CET

L'IRCAM fait le bilan de l'officialisation de la langue amazighe au Maroc

Stringer . / Reuters
Members of the Moroccan Amazigh Berber community sing and wave the Amazigh flag as they celebrate on the eve of the 2964th Amazigh new year near the parliament in Rabat January 12, 2014. REUTERS/Stringer (MOROCCO - Tags: ANNIVERSARY POLITICS)

AMAZIGH - L'Institut royal de la culture amazighe (IRCAM) veut faire un bilan. Le 1er juillet, à partir de 17h au siège de l'IRCAM, une conférence-bilan, sous le thème de la "constitutionnalisation de l'amazighe", sera l'occasion de revenir sur les réalisations et les manquements de l'actuel gouvernement en matière d'officialisation de la langue amazighe.

"Il s'agira d'une rencontre-bilan de l'actuelle législature, pour répondre à la question: où en est-on de l'officialisation de la langue amazighe dans l'enseignement, dans les médias, la culture, etc.", nous explique Ahmed Boukouss, président de l'IRCAM. Des responsables gouvernementaux sont attendus à la rencontre.

La conférence intervient au moment où le gouvernement n'a pas encore rendu public, ni adopté, le projet de loi organique relative à la mise en oeuvre du caractère officiel de la langue amazighe. Ce projet de loi devrait définir "le processus de mise en oeuvre du caractère officiel de cette langue, ainsi que les modalités de son intégration dans l’enseignement et aux domaines prioritaires de la vie publique, et ce afin de lui permettre de remplir à terme sa fonction de langue officielle", selon l'article 5 de la Constitution.

Mardi 14 juin, pourtant, le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a déclaré, lors d'une séance parlementaire, que le projet de loi sera "adopté dans les prochains jours".

LIRE AUSSI:

  • La Chambre des conseillers veut intégrer la langue amazighe dans les travaux du parlement
  • Arabe classique, darija marocaine, amazighe, français... Entendons-nous!
  • Le projet de loi organique sur l'amazigh verra (enfin) le jour