MAROC
27/06/2016 14h:10 CET | Actualisé 27/06/2016 14h:53 CET

L'émission Métropolis d'Arte fait découvrir Casablanca à travers l'art

DR
L’émission Métropolis d’Arte fait découvrir Casablanca, sa “métropole de la semaine“ à travers l’art

CULTURE - Images de la Place des Nations unies, Coupole Zevaco, tramway et… islamistes. Le décor est campé pour la chaîne de télévision franco-allemande Arte (voir la vidéo en suivant le lien) qui consacre Casablanca “métropole de la semaine“.

La chaîne s’intéresse particulièrement au développement rapide de l’art par lequel les artistes casablancais repensent la ville blanche et peut être même la transforment petit à petit. On croisera tout au long de ce reportage grand format, Hosni, qui avec son “Théâtre de l’opprimé“ joue ou rejoue les scènes de la vie quotidienne casablancaise à travers plusieurs thèmes sociaux.

Rebel Spirit, de son vrai nom Mohamed Bellaoui, s’attaque quant à lui via le street art ou le dessin à des problématiques casablancaises et par glissement marocaines: problèmes de transport, émigration et même les astuces des couples pour vivre leur amour librement.

La chaîne franco-allemande donne aussi la parole à Youssef Nejmi, de l’association Casa Mémoire qui dénonce la spéculation immobilière dans la capitale économique mais aussi la question de la sauvegarde du patrimoine. Ce dernier n'hésite pas à faire découvrir la richesse architecturale de Casablanca.

Le reportage, qui estime que les islamistes s'opposent à l'effervescence culturelle que connait Casablanca, fait enfin découvrir l’Uzine, cet espace situé dans le quartier de Aïn Sebaa où l’art se crée et se recrée, participant ainsi à la renaissance culturelle de la capitale économique du Maroc.

LIRE AUSSI: