TUNISIE
14/06/2016 07h:00 CET | Actualisé 14/06/2016 07h:01 CET

Enquête, réactions politiques... les dernières infos sur le meurtre des policiers français revendiqué par Daech (EN DIRECT)

AFP
La police devant la maison du policier tué à Magnanville le 14 juin 2016

TERRORISME – Un policier en poste au commissariat des Mureaux tué de plusieurs coups de couteau, sa compagne, secrétaire administrative à celui de Mantes-la-Jolie, retrouvée morte: un homme se réclamant de Daech a frappé lundi soir dans une commune près de Paris, en plein Euro de football et sept mois après les attentats de novembre.

L'assaillant a tué le policier habillé en civil, devant chez lui, avant de se retrancher au domicile de sa victime à Magnanville dans les Yvelines et d'être abattu lors d'un assaut du Raid. Dans la maison, les policiers ont découvert le corps de sa compagne et retrouvé le fils du couple, âgé de trois ans, "choqué et indemne".

A peine quelques heures après, l'agence Amaq liée au groupe jihadiste a affirmé qu'un "combattant de l'Etat islamique" avait tué le couple près de Paris, selon le centre américain de surveillance de sites jihadistes SITE. L'homme "s'est revendiqué du groupe jihadiste" durant les négociations avec le Raid.

Ce jeune homme de 25 ans, du nom de Larossi Abballa, avait été condamné en 2013 pour participation à une filière jihadiste entre la France et le Pakistan. Il était originaire de Mantes-la-Jolie.

» Suivez ci-dessous en direct les dernières évolutions autour de l'enquête:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.