TUNISIE
09/06/2016 09h:15 CET

Les liaisons aériennes entre la Libye et la Tunisie reprennent après 6 mois d'interruption

Egyptians, who were formerly residing in Libya, have their documents checked by Tunisian customs at Djerba airport on the Tunisian-Libyan border, before their departure for Cairo, on February 23, 2015. At least 1,000 Egyptians have been evacuated from Libya through Tunisia since February 20, the Tunisian transport ministry said, following the murder of Coptic Christians by the Islamic State group. AFP PHOTO / FETHI NASRI        (Photo credit should read FETHI NASRI/AFP/Getty Images)
FETHI NASRI/AFP/Getty Images
Egyptians, who were formerly residing in Libya, have their documents checked by Tunisian customs at Djerba airport on the Tunisian-Libyan border, before their departure for Cairo, on February 23, 2015. At least 1,000 Egyptians have been evacuated from Libya through Tunisia since February 20, the Tunisian transport ministry said, following the murder of Coptic Christians by the Islamic State group. AFP PHOTO / FETHI NASRI (Photo credit should read FETHI NASRI/AFP/Getty Images)

Les liaisons aériennes entre la Libye et l'aéroport de Tunis-Carthage ont repris jeudi après une interruption de plus de six mois pour des raisons de sécurité, a annoncé l'Office tunisien de l'aviation civile et des aéroports (OACA).

Les vols libyens "ont repris (...), le premier vol (a atterri) aujourd'hui (jeudi)" à Tunis-Carthage, l'aéroport de la capitale tunisienne, a indiqué à l'AFP Sami Thabet, le directeur de la communication de l'OACA.

Contacté par l'AFP, le ministère du Transport n'était pas encore en mesure de fournir de détails sur cette décision d'autoriser les compagnies libyennes à reprendre leurs rotations sur Tunis.

Cette reprise ne concerne cependant pas la compagnie aérienne nationale Tunisair qui n'assure plus de vols vers la Libye.

Le gouvernement tunisien avait annoncé en décembre qu'il fermait le principal aéroport du pays aux avions libyens dans le cadre d'un renforcement des mesures de sécurité, dix jours après un attentat suicide en plein Tunis où 12 gardes présidentiels ont été tués.

Depuis, les liaisons avec la Libye s'effectuaient à partir des villes de Monastir et Sfax.

Frappée par des attaques jihadistes en 2015 et début mars, la Tunisie évoque régulièrement le "danger" que pose pour sa sécurité le chaos auquel est livré la Libye voisine depuis la chute du dictateur Mouammar Kadhafi en 2011 et l'implantation du groupe Etat islamique (EI) fin 2014. Elle soutient actuellement les efforts du gouvernement d'union de Fayez al-Sarraj pour assoir son autorité à Tripoli.

Selon les autorités tunisiennes, les auteurs des attentats sanglants du Bardo et de Sousse, respectivement en mars et juin 2015, avaient été formés au maniement des armes en Libye.

Dans la foulée de l'attentat suicide de Tunis, revendiqué comme les deux précédents par l'EI, la Tunisie avait fermé sa frontière terrestre avec la Libye pour 15 jours.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.