TUNISIE
27/05/2016 12h:46 CET | Actualisé 27/05/2016 12h:59 CET

Tunisie: La députée Yamina Zoghlami propose de prolonger le congé de maternité

Lorenzo Ramirez, 28, kisses his newborn daughter Jennifer Ramirez, who is the first baby born on Galveston Island since Hurricane Ike, as mother Maria Hernandez, 38, looks on at the Labor & Delivery Unit at the University of Texas Medical Branch at Galveston, Monday, Oct. 13, 2008 in Galveston, Texas. Jennifer, born Monday morning and weighing in at 7 pounds, 8 ounces, was born on the first day of operations for UTMB's maternity unit since the storm. (AP Photo/Houston Chronicle, Mayra Beltran)
ASSOCIATED PRESS
Lorenzo Ramirez, 28, kisses his newborn daughter Jennifer Ramirez, who is the first baby born on Galveston Island since Hurricane Ike, as mother Maria Hernandez, 38, looks on at the Labor & Delivery Unit at the University of Texas Medical Branch at Galveston, Monday, Oct. 13, 2008 in Galveston, Texas. Jennifer, born Monday morning and weighing in at 7 pounds, 8 ounces, was born on the first day of operations for UTMB's maternity unit since the storm. (AP Photo/Houston Chronicle, Mayra Beltran)

MATERNITÉ- La députée du parti Ennhadha, Yamina Zoghlami a déposé un projet de loi à l'Assemblée nationale du Peuple (ARP) visant la prolongation du congé de maternité, actuellement de deux mois à quatre mois. Durant cette période de congé, la mère bénéficiera de 100% de son salaire.

Ce congé pourra être prolongé pour deux mois supplémentaires avec l’accord du supérieur hiérarchique. La mère touchera dans ce cas 50% de son salaire.

Il est à noter que lors de la campagne électorale de 2014, Nida Tounes avait promis de ramener le congé de maternité à quatre mois à partir du 9ème mois de grossesse.

L'union générale des travailleurs tunisiens (UGTT) a plaidé depuis l'année 2010 une prolongation du congé d’un mois pour les femmes enceintes, un congé de naissance de deux mois et un congé de maternité de quatre mois dont deux mois de congé payé et 50% du demi-salaire pour les deux autres mois.

La centrale syndicale réclame un congé paternité de six jours pour le conjoint.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.