MAROC
26/05/2016 08h:02 CET | Actualisé 26/05/2016 08h:04 CET

Record d'affluence au festival Mawazine pour le concert d'Abdelaziz Stati

Festival Mawazine/Facebook

CULTURE - Au Maroc, le chaabi mobilise les foules. Mercredi 25 mai à la scène de Salé, trois figures du genre ont permis au festival Mawazine de battre son record d'affluence: 250.000 personnes ont en effet assisté aux concerts successifs de Hajib, Alamri et surtout Abdelaziz Stati, l'inénarrable joueur de kamanja.

"Le premier, fan inconditionnel de Fatna Bent Lhoucine, a rendu un vibrant

hommage à la musique aïta: Al Marsaouia, Al Haouzia, Al Mallalia… chacun de ces styles musicaux a été sublimé comme lui seul sait le faire, notamment au travers de cette touche de modernité qui caractérise si bien ses morceaux", indiquent les organisateurs dans un communiqué.

Le second, qui a démarré sa carrière en 1995 en chantant dans les mariages a mis le feu sur scène avant de laisser place à la "chaabistar" marocaine, qui a fait danser le public jusqu'à 1h du matin. Pour l'histoire, on pouvait écouter les sons de la kamanja du chanteur aux six doigts depuis la scène du Bouregreg.

De l'autre côté de la rive, le DJ néerlandais Hardwell a rassemblé quelque 180.000 festivaliers sur la scène de l'OLM souissi, selon les organisateurs.

En 2015, le dj suédois Avicii avait attiré 200.000 fans à la scène de l'OLM Souissi, battant le record détenu par le Belge Stromae (180.000) lors de son concert sur la même scène un an plus tôt.

LIRE AUSSI: