MAROC
13/05/2016 12h:06 CET | Actualisé 13/05/2016 12h:07 CET

Conférence de Bonn, le premier pas vers la COP22

General view shows wind turbines on a slope above fields in Lezignan-Corbieres, France, April 23, 2016. REUTERS/Regis Duvignau
Regis Duvignau / Reuters
General view shows wind turbines on a slope above fields in Lezignan-Corbieres, France, April 23, 2016. REUTERS/Regis Duvignau

ENVIRONNEMENT - Du 16 au 26 mai, le Maroc assistera à la conférence de Bonn sur le changement climatique. Le ministre des Affaires étrangères Salaheddine Mezouar, président du comité de pilotage de la COP22, signera pour l’occasion l’accord de siège pour l’organisation de la conférence sur le climat qui aura lieu à Marrakech en novembre 2016.

La conférence de Boon ouvrira les 44e sessions des organes subsidiaires de la Conférence-cadre des nations-unies sur le changement climatique (SBI et SBSTA) chargées d’établir un plan de travail dans cette lutte.

Le SBI examinera les mécanismes du protocole de Kyoto, se penchera sur les pays les moins développés ainsi que les plans nationaux d’adaptation et abordera également les projets de l’Accord de Paris.

Le SBSTA étudiera les questions relatives à ‘agriculture, la science, l’examen et les mesures d’intervention. Dans le cadre de l’Accord de Paris il examinera les questions concernant la technologie, les coopérations et modalités pour les ressources financières provenant des interventions publiques.

L’évènement marque également la première session de l’APA (Ad Hoc Working Group on the Paris Agreement) créée afin de recommander des projets à la CMA, la réunion des Parties de l’Accord de Paris.

Leurs travaux constituent un premier pas vers la COP22 et vers l’application de l’Accord de Paris. En parallèle, le royaume organise le 19 mai, une rencontre sous le thème "favoriser l’adaptation dans les NDC: un exemple de coopération Sud-Sud en Afrique" pour permettre aux autres pays africains d’échanger sur le sujet.

LIRE AUSSI: