MAROC
06/05/2016 07h:13 CET | Actualisé 06/05/2016 07h:47 CET

L'Agence marocaine pour l'énergie solaire va changer de nom

FADEL SENNA / AFP
A picture taken on February 4, 2016 shows an aerial view of the solar mirrors at the Noor 1 Concentrated Solar Power (CSP) plant, some 20km (12.5 miles) outside the central Moroccan town of Ouarzazate, ahead of its inauguration. / AFP / FADEL SENNA (Photo credit should read FADEL SENNA/AFP/Getty Images)

ENVIRONNEMENT - En décembre 2015, l'Agence marocaine pour l'énergie solaire (Masen) s'est vu attribuer le pilotage exclusif des énergies renouvelables, notamment solaires, éoliennes et hydroélectriques. Aujourd'hui, l'agence dirigée par Mustapha Bakkoury balise le terrain à cette reconfiguration.

Selon nos confrères du Matin (édition du 6 mai) "la nouvelle architecture institutionnelle des énergies renouvelables sera annoncée en juin prochain". Un changement qui commence par une modification du nom de l'agence. Ainsi, Moroccan Agency for Solar Energy sera rebaptisée Moroccan Agency for Sustainable Energy (Agence marocaine pour l'énergie durable). Sur le plan législatif, l'adoption du projet de loi redéfinissant les prérogatives de Masen est, elle, prévue pour cette session parlementaire.

Lors d'une session de travail consacrée au secteur de l'énergie le samedi 26 décembre, qui avait réuni plusieurs hauts responsables des énergies au cabinet royal à Casablanca, le roi Mohammed VI avait "transmis ses instructions aux différents acteurs concernés afin que le pilotage des énergies renouvelables, notamment solaires, éoliennes et hydroélectriques, soit désormais assuré par l'agence Masen", selon un communiqué du cabinet royal, qui invitait l'agence et l'Office national de l'électricité et de l'eau Potable (ONEE) "à travailler en symbiose afin de confirmer le leadership continental et mondial du Maroc en matière de transition énergétique".

LIRE AUSSI: