MAROC
22/04/2016 12h:40 CET | Actualisé 24/04/2016 17h:25 CET

Ce qu'il faut retenir du discours de Mohammed VI à New York

Ce qu'il faut retenir du discours de Mohammed VI à New York
ONU
Ce qu'il faut retenir du discours de Mohammed VI à New York

ENVIRONNEMENT - Voilà plus de quatre mois que le soufflé est retombé et que l'euphorie de la COP21 a pris fin. Ce vendredi à New York, alors qu'est célébrée la 46e Journée de la Terre, l'euphorie a repris avec la signature de l'Accord de Paris par 160 pays, dont le Maroc, qui fait partie des premiers signataires. Et c'est la princesse Lalla Hasnaa qui a représenté le roi Mohammed VI lors de la cérémonie de signature, premier grand rendez-vous pour le climat après la COP21, en attendant la COP22, qui aura lieu en novembre prochain à Marrakech.

Dans son discours lu par Lalla Hasnaa, le souverain est, d'emblée, revenu sur l'engagement du Maroc dans la lutte contre le changement climatique: "C’est un motif de fierté pour nous que le Maroc figure aujourd’hui parmi les premiers pays qui signeront l’Accord historique de Paris sur le changement climatique. Nous réaffirmons, à cet égard, notre engagement de prendre, dès que possible, les mesures nécessaires pour sa ratification", a dit Mohammed VI, avant d'évoquer les enjeux de la COP22: "Il nous appartient donc aujourd’hui d’œuvrer collectivement, au cours de la 22ème session de la COP, que le Maroc a l’honneur d’accueillir à Marrakech, à la bonne application de toutes les dispositions de cet accord global, équilibré et équitable".

Un nouveau régime climatique solidaire

Pour Mohammed VI, "nous avons réussi au cours de la COP21 à poser les fondements d’un nouveau régime climatique solidaire et ambitieux. La Conférence de Paris a inauguré, de ce fait, l’ère bas-carbone. Partant de là, les négociations relatives à la mise en œuvre de l’Accord de Paris constituent un gage d’attachement à l’esprit de solidarité et de responsabilité affiché par la communauté internationale. Nous comptons sur l’adhésion de toutes les parties prenantes pour traduire les engagements pris à Paris en objectifs précis, en mécanismes efficients et en projets concrets et pour transformer nos ambitions en une réalité bénéfique pour notre planète et les générations futures".

Le roi a ensuite mis en lumière la stratégie environnementale adoptée par le Maroc: "Le Royaume du Maroc, fidèle à ses engagements climatiques, a mis en place une politique nationale intégrée pour préserver l’environnement, faire face aux effets des changements climatiques et atténuer les émissions des gaz à effet de serre, à hauteur de 32% d’ici 2030. Le Maroc a donc rehaussé ses ambitions en mettant en place une stratégie nationale visant à porter à 52 % (20% utilisant l’énergie solaire, 20% l’éolienne, 12% l’hydraulique, ndlr) la capacité électrique nationale à l’horizon 2030, et ce grâce à ses grands projets surtout en matière d’énergies solaire et éolienne".

"Partager l’expérience qu’il a accumulée"

"Conformément à la démarche solidaire qu’il s’est choisie, le Maroc est disposé à partager l’expérience qu’il a accumulée en la matière, à travers des contrats de partenariat innovants, notamment avec les Etats du continent africain et du Moyen Orient", a souligné Mohammed VI, avant de conclure: "Le Maroc sera, donc, honoré de vous accueillir, du 07 au 18 novembre 2016, à Marrakech, pour renforcer la contribution effective de tous aux efforts mondiaux de lutte contre les changements climatiques".

LIRE AUSSI:

Galerie photoLa planète se réchauffe? Voici ce qui nous attend Voyez les images