MAROC
21/04/2016 12h:34 CET | Actualisé 21/04/2016 12h:37 CET

Le roi Mohammed VI se rendra en Inde et en Chine

Le roi Mohammed VI se rendra en Inde et en Chine (AP Photo/Christophe Ena)
ASSOCIATED PRESS
Le roi Mohammed VI se rendra en Inde et en Chine (AP Photo/Christophe Ena)

DIPLOMATIE - Le 20 avril, au Sommet Maroc-Pays du Golfe, qui se tient à Riyad, Mohammed VI a révélé qu'il mènera bientôt des visites officielles en Inde et en Chine. Dans un discours principalement axé sur le dossier du Sahara, le roi a ainsi annoncé qu'il s'achemine "vers le lancement de partenariats stratégiques avec l’Inde et la République populaire de Chine", où il se rendra "en visite officielle bientôt."

La visite du roi en Inde sera la cinquième du genre. La première a eu lieu en 1983. À l'époque prince héritier, Mohammed VI s'est rendu en Inde à la tête de la délégation du Maroc à la conférence des non-alignés. La deuxième, il la fera en 2001, en tant que jeune roi, et retournera en Inde en 2013 puis en novembre 2015, lors du troisième Sommet Inde-Afrique tenu à New Delhi.

Quant à la Chine, cette visite sera la deuxième du genre après celle de février 2002. Le roi devait, par ailleurs, se rendre à Pékin en juin 2014, puis en novembre de la même année, mais sa visite a été reportée pour des raisons de santé, indiquait à l’époque le ministère de la Maison royale, du protocole et de la chancellerie dans un communiqué. Le roi a également passé en 2008 ses vacances entre la Chine et le Vietnam.

Ces annonce, qui intervient quelques semaines après la tournée du roi en Russie, en république tchèque, en Hongrie et aux Pays-Bas, marque-t-elle le lancement d'une nouvelle tournée régionale, en Asie cette fois-ci? Difficile à dire. Mais ce qui est sûr, c'est qu'elle sonne comme une volonté d'internationaliser la diplomatie marocaine.

Après avoir longtemps compté sur ses alliés traditionnels, le roi Mohammed VI semble vouloir développer un champ de relations diplomatiques plus étendu, notamment vers les grandes puissances émergentes. Les prémices de cette reconfiguration sont apparus ces cinq dernières années, lors desquelles Mohammed VI a entamé plusieurs tournées en Afrique.

LIRE AUSSI: