ALGÉRIE
21/04/2016 12h:24 CET | Actualisé 21/04/2016 12h:24 CET

Obama annonce un dialogue avec les monarchies du Golfe sur le pétrole

U.S. President Barack Obama takes part in a summit of the Gulf Cooperation Council (GCC) in Riyadh, Saudi Arabia April 21, 2016.REUTERS/Kevin Lamarque
Kevin Lamarque / Reuters
U.S. President Barack Obama takes part in a summit of the Gulf Cooperation Council (GCC) in Riyadh, Saudi Arabia April 21, 2016.REUTERS/Kevin Lamarque

Le président des Etats-Unis Barack Obama a annoncé jeudi à Ryad le lancement d'un dialogue de haut niveau avec les monarchies du Golfe pour s'adapter à la baisse des prix du pétrole.

Les Etats-Unis et le CCG (Conseil de coopération du Golfe) vont lancer un nouveau dialogue de haut niveau centré sur l'adaptation aux prix du pétrole plus bas, a dit M. Obama à l'issue d'un sommet avec les dirigeants d'Arabie saoudite, de Bahreïn, des Emirats arabes unis, du Koweït, d'Oman et du Qatar.

Cette initiative visera également à renforcer les liens économiques pour aider les pays de la région à offrir des emplois et des opportunités à leurs citoyens, en particulier aux jeunes, a ajouté le président américain.

Assurer une sécurité véritable et dans la durée va de pair avec une gouvernance et une économie au service de tous et dans le respect des droits de l'Homme, a-t-il encore dit, abordant, sans toutefois s'y attarder, la question sensible des libertés individuelles au sein de ces royaumes.

Les pays membres du CCG, qui tirent l'écrasante majorité de leurs revenus des hydrocarbures, ont vu leurs finances publiques lourdement affectées par la chute des cours du pétrole, qui ont perdu plus de 60% depuis la mi-2014.

Selon un rapport du Kuwait Financial Centre (Markaz) publié début avril, ils devront emprunter entre 250 et 342 milliards d'euros d'ici 2020 pour financer leurs déficits budgétaires résultant de la chute des cours du pétrole.

Dimanche dernier, 18 pays producteurs de pétrole, réunis au Qatar, ont échoué à se mettre d'accord sur un gel de la production pour soutenir les prix sur fond de rivalités entre l'Iran et l'Arabie saoudite.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.