MAROC
20/04/2016 06h:51 CET | Actualisé 26/10/2016 13h:04 CET

Le Maroc, troisième producteur d'énergie éolienne en Afrique et au Moyen-Orient

Le Maroc parmi les champions africains de l'énergie éolienne
Stringer . / Reuters
Le Maroc parmi les champions africains de l'énergie éolienne

ENVIRONNEMENT - 787 mégawatts (MW). C'est la capacité installée cumulée d'énergie éolienne enregistrée au Maroc entre 2014 et 2015, selon un rapport publié mardi 19 avril par le Global Wind Energy Council (GWEC).

Le royaume arrive ainsi à la troisième place du classement des plus gros marchés éoliens africains et moyen-orientaux, derrière l'Afrique du Sud (1.053 MW installés) et l'Egypte (810 MW). Ces deux pays ont en effet mis en service, fin 2015, de nouveaux parcs éoliens. Celui de Gabal el Zeit en Egypte, d'une capacité de 200 MW, est le plus grand du genre opérationnel au Moyen-Orient.

Le top 3 des plus gros producteurs d'énergie éolienne en Afrique et au Moyen-Orient est suivi par l'Ethiopie (324 MW), la Tunisie (245 MW) et la Jordanie (119 MW). Un ensemble de pays (Algérie, Cap Vert, Iran, Israël, Kenya, Libye et Nigeria) ont ensemble une capacité installée cumulée de 151 MW.

Au niveau mondial, la Chine est la championne de l'énergie éolienne, avec une capacité installée cumulée de 145.362 MW en 2015, suivie des Etats-Unis (74.471MW) et de l'Allemagne (44.947 MW).

Le Maroc, dont le coût du mégawatt est relativement bas (environ 30$/MWh), projette de construire de nouvelles centrales éoliennes dans les cinq prochaines années. Le projet de parc de 850 MW, dont l'appel d'offre a été remporté en décembre par le consortium Nareva Holding, Siemens Wind Power et Enel Green Power, portera sur la création de cinq centrales à Laâyoune (300 MW), Essaouira (200 MW), Midelt (150 MW), Tanger (100 MW) et Boujdour (100 MW). La mise en service de ces centrales est prévue entre 2017 et 2020.

Ce projet éolien fait partie du vaste plan énergétiques lancé par le Maroc qui vise à couvrir 52% de ses besoins grâce aux énergies renouvelables d'ici 2030.

LIRE AUSSI:

Galerie photoLa construction de la centrale solaire Noor 1 (avril 2015) Voyez les images