ALGÉRIE
20/04/2016 08h:33 CET | Actualisé 20/04/2016 08h:34 CET

L'enseignement de Tamazight évolue "lentement" à Ghardaïa

Archives

L'intégration de la langue amazighe dans le système éducatif et son enseignement évoluent "lentement" et rencontrent moult difficultés dans la wilaya de Ghardaïa, rapporte l'Agence de presse algérienne (APS).

La langue Tamazight, corpus linguistique millénaire et partie intégrante du patrimoine culturel national, doit être promue et généralisée dans le secteur de l'enseignement à travers la mise en place d'une planification et d'une standardisation

linguistique, en plus de manuels pédagogiques et de moyens audiovisuels pour son enseignement, ont souligné à l'APS des membres de ces associations de parents d'élèves.

L'absence d'enseignants maîtrisant bien la langue Amazighe et les méthodes pédagogiques pour pouvoir l'enseigner et le manque de manuels scolaires, estiment des associations de parents d'élèves amazighophones, figurent parmi les principaux obstacles qui laissent l'enseignement de Tamazight "aléatoire" dans la région de Ghardaïa, jugent-ils.

Ce déficit en moyens humains et matériels pédagogiques pour l'enseignement de Tamazight dans les établissements scolaires de Ghardaïa a été confirmé par les services de la direction locale du secteur de l'Education nationale.

Des mesures jugées importantes ont été prises par le ministère de l'Education nationale pour la généralisation de l'enseignement de Tamazight dans toutesles écoles algériennes, a indiqué le directeur de l'Education de Ghardaïa,

Amar Tebani.

La généralisation de l'enseignement de Tamazight est tributaire de la disponibilité d'enseignants formés et spécialisés dans cette langue, de la qualité des programmes dispensés, ainsi que des moyens pédagogiques mis en place, a-t-il

souligné.

Dans la wilaya de Ghardaïa, Tamazight est enseignée dans trois classes situées dans la région de Guerrara par un enseignant volontaire, avec 152 élèves profitant de l'enseignement de cette langue sans manuels scolaires et autres

supports pédagogiques pour son enseignement, selon la direction de l'Education.

Les failles de l'enseignement de cette langue dans la région de Ghardaïa résident dans l'absence de candidats pour le poste d'enseignant de Tamazight, a expliqué le directeur de l'Education, précisant que cinq postes ont été dégagés

par le ministère et une seule personne s'est portée candidate.

400 élèves dans les "classes tamazight" de la wilaya pour la prochaine rentrée scolaire

La prochaine rentrée scolaire 2016-2017 sera l'année de la généralisation graduelle de l'enseignement de Tamazight dans les écoles de la wilaya, assure le même responsable en affirmant que le nombre de classes sera de l'ordre d'une

quinzaine, avec plus de 400 élèves.

Pour de nombreux observateurs, le renforcement de Tamazight dans l'éducation et sa promotion passent par son enseignement obligatoire dans le cycle primaire, d'autant plus que cette langue est devenue constitutionnellement officielle en février 2016.

La mise en place de programmes et de manuels éducatifs, et la formation de professeurs en Tamazight s'imposent pour sa généralisation dans le secteur de l'enseignement, soulignent unanimement les mêmes acteurs locaux (associations

et direction).

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.