MAROC
20/04/2016 12h:37 CET | Actualisé 20/04/2016 12h:37 CET

Une frontière intelligente à Melilla

Une frontière intelligente à Melilla
StephaneMGrueso/Flickr
Une frontière intelligente à Melilla

ESPAGNE - Le gouvernement espagnol ne compte pas lésiner pas sur les moyens pour contrôler les passages à la frontière entre Melilla et le Maroc. L'agence de presse espagnole EFE annonce aujourd'hui que le ministère espagnol de l'Intérieur a pour "priorité absolue" d'installer "une frontière intelligente aux abords de l'enclave espagnole".

Lors d'un entretien avec des journalistes, Ingnacio Cosidó, le directeur général de la police ibérique, a annoncé en marge d'un déplacement à Melilla que le projet pourrait être lancé cette année pour une mise en fonction en 2017. Ce qui permettra "une garantie de sécurité à tous les mélilliens" d'après M. Cosidó.

Cosidó a également déclaré que ces installations se feront sur les postes de Beni-Enzar et de Farhana. Une fois fonctionnel, le projet permettra aux autorités espagnoles d'effectuer des contrôles biométriques auprès des personnes souhaitant se rendre à Melilla. L'installation de ces nouveaux équipements se feront au fur et à mesure à cause de leur coût élevé, puisqu'il faut compter entre 60 et 70 millions de dirhams rien que pour le poste de Beni-Enzar, selon EFE.

LIRE AUSSI:

Galerie photoMelilla, forteresse de l'Europe Voyez les images