ALGÉRIE
20/04/2016 06h:10 CET | Actualisé 20/04/2016 06h:10 CET

Bordj Bou Arreridj: le château de Mohamed El Mokrani rouvert après restauration

APS

Le château d’El Mokrani, situé à Bordj Bou Arreridj, a été rouvert mardi aux visiteurs à l’occasion de la célébration du mois du patrimoine après une opération de restauration qui aura duré près de 10 ans.

L’opération qui a mobilisé 90 millions DA a été exécutée dans "le respect du mode architectural" caractéristique de ce monument, a assuré le directeur de la culture, Miloud Benhaniche.

Important monument du patrimoine archéologique national, ce château représente un site touristique par excellence et un espace culturel appelé à accueillir notamment des expositions diverses, a estimé ce responsable.

Ce monument a été bâti sur un rocher de 15 mètres de haut sous le règne de Hassan Ben Kheireddine Pacha, à l’époque ottomane vers l’an 1525. Surplombant toute la région, il a longtemps servi de poste de surveillance.

Le chef de la résistance populaire de 1871, Mohamed El Mokrani s’y était retranché face aux assauts de l’armée de l’occupation française qui avait fini par occuper cette place forte y apportant plusieurs modifications pour ses besoins militaires, a indiqué le directeur de la culture.

Ce fort a subi d’importantes dégradations sous le poids du temps et de la nature ayant nécessité des travaux de réhabilitation, a-t-on relevé.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.