ALGÉRIE
20/04/2016 16h:36 CET | Actualisé 21/04/2016 01h:31 CET

Des milliers de personnes commémorent le 20 avril à Tizi Ouzou, Bouira et Béjaïa (PHOTOS)

Facebook

Des milliers de personnes, notamment des militants du RCD (Rassemblement pour la culture et la démocratie) et du MAK (Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie) ont marché mercredi 20 avril en Kabylie, pour commémorer le 36e anniversaire du Printemps berbère.

La marche organisée à Tizi Ouzou par le RCD drainait à partir de 09H des centaines de manifestants et militants. Les participants, qui ont démarré du portail de l'université, scandaient des slogans en soutien à Saïd Sadi, ancien président du parti et déployaient des banderoles dans lesquelles ils revendiquaient "l'officialisation effective de tamazight".

Les militants du RCD portaient des banderoles dénonçant la politique du pouvoir. On pouvait y lire notamment: "à vous les hydrocarbures et à nous l'histoire".

Selon El Watan, "quand le premier carré du RCD était arrivé à l’avenue Abane Ramdane, le dernier était encore au portail de l’hôpital". De quoi pousser les services de police à organiser le passage de ces manifestants, explique le même quotidien.

Celui-ci relève ensuite le fait que vers les coups de midi, un hélicoptère de la police a survolé le ciel de Tizi Ouzou pendant plusieurs minutes.

Marche "grandiose" à Bouira

Le président du Rassemblement pour la culture et la démocratie, Mohcine Bellabes, qui a également pris part à la marche, a évoqué sur son compte Facebook "une marche grandiose" dans la wilaya de Bouira.

Les militants du RCD à Bouira, qui marchaient de la place des martyrs à la ville, scandaient eux aussi des appels à la transition démocratique et à "l'officialisation effective" de tamazight. Des banderoles faisaient par ailleurs référence aux événements du 20 avril 2001, affichant "126 assassinats, aucun coupable".

A Béjaïa, la foule a été tout aussi nombreuse. Le Rassemblement pour la Culture a initié la marche vers les coups de 10H30, allant de la maison de la Culture Taos Amrouche à la place Saïd Mekbel.

Les manifestants scandaient ainsi les traditionnels "Assa azekka, tamazight thella thella", "Algérie libre et démocratique" ou encore "Corrigez l’histoire, l’Algérie n’est pas arabe !". Des militants et des sympathisants du MAK (Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie) ont également manifesté à Tizi Ouzou, dans un défilé séparé de celui du RCD.

Le 20 avril 1980, des manifestations éclatèrent en Kabylie suite à l'interdiction d'une conférence que devait animer l'écrivain Mouloud Mammeri. Les manifestants réclamait l'officialisation de la langue tamazight et la reconnaissance de l'identité et de la langue berbère en Algérie.

Lors du 21e anniversaire, en 2001, 126 jeunes ont été tués et quelque 5000 autres ont été blessés dans des manifestations, touchés par des balles explosives tirées par des éléments de la gendarmerie.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.