ALGÉRIE
20/04/2016 02h:00 CET | Actualisé 20/04/2016 02h:04 CET

Sétif: Il tue son frère et accuse un djinn de l'avoir "étranglé en quittant son corps"

Public domain

Un homme de 30 ans et sa femme, 28 ans, ont été condamnés mardi à 10 ans de prison ferme par le tribunal pénal de Sétif pour meurtre avec préméditation dont été victime le frère du prévenu.

Le corps sans vie de Nabil avait été découvert par l'ainé de la famille dans sa maison à Beida Bordj. La victime, un maçon, avait fait une dépression nerveuse en 2015 et son comportement à la maison est devenu violent.

L'accusé a ramené un "raki" (exorciste) pour lui administrer une "rokia" mais son état s'est aggravé. Il a eu ensuite eu recours, indique le journal echorouk, à un "charlatan" pour faire "sortir le djinn qui habitait son frère".

La prescription de cet exorciste a été des plus sommaires. Il aurait demandé à ce que Nabil soit maintenu pieds et poings liés pendant trois jours et qu'il soit frappé sur toutes les parties de son corps pour forcer le djinn à sortir. Il a recommandé également à ce qu'il soit maintenu dans son lit, la tête sous la couverture, d'allumer de l'encens et de maintenir la chambre fermée.

Le prévenu aurait affirmé que c'est le djinn "en sortant du corps de Nabil qui l'a étranglé à mort". Le grand frère qui a découvert le corps de Nabil a déclaré que le charlatan n'a été qu'un prétexte. Le prévenu et sa femme "se sont assis sur la tête du frère alors qu'il était sous une couverture pieds et mains attachés jusqu'à ce qu'il meure étouffé".

LIRE AUSSI :

Alors que Bellahmar annonce son "retour", un "guérisseur" en prison à Annaba après la mort d'une femme

Une académie des sciences pour l'Algérie au temps des Belahmar et du retour des "Chamharouche"

Pensée magique et défaite de la raison

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.