TUNISIE
19/04/2016 09h:20 CET

Des troupes américaines ont aidé la Tunisie à abattre Lokman Abou Sakhr selon le Washington Post

Wikipedia

DÉFENSE - Des forces spéciales américaines assistées de la CIA auraient aidé les forces de l'ordre tunisiennes à mettre en place l'embuscade visant à abattre Lokman Abu Sakhr en mars 2015 près de Gafsa, a affirmé un article du Washington Post publié le 16 avril.

Émir de la Katiba Okba Ibn Nafaa, branche tunisienne d'Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), Lokman Abou Sakhr est mort le 28 mars 2015, quelques jours après l'attaque du Bardo, lors d'une embuscade tendue par la garde nationale tunisienne à Sidi Yaich, proche de la ville de Gafsa, avec 9 autres "terroristes".

Selon le Washington Post, si le Premier ministre tunisien Habib Essid avait affirmé à la suite de cette embuscade "que le pays a été sauvé d'une catastrophe", il a manqué de souligner "le rôle central que les forces d'opérations spéciales américaines avaient joué pour aider à concevoir et à mettre en scène l'opération".

"Une équipe américaine, composée de commandos d'opérations spéciales assistés par du personnel de la CIA, a aidé les forces tunisiennes à la préparation et à la répétition de l'embuscade. Et tandis que le raid se déroulait, un avion de surveillance américain tournait au dessus des lieux (de combat) et une petite équipe de conseillers américains était positionnée un peu plus loin", affirme le média américain

usa tunisi

Selon le Washington Post, le personnel militaire américain présent en Tunisie est estimé à 100 personnes, chargées de former la garde nationale mais aussi l'armée tunisienne.

En 2016, l'aide militaire américaine à la Tunisie a été multipliée par plus de deux, passant à 99 millions de dollars, contre une moyenne de 40 millions de dollars entre 2011 et 2014.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.