MAROC
19/04/2016 08h:55 CET | Actualisé 19/04/2016 08h:55 CET

Hooliganisme: Hassad pointe du doigt la responsabilité des équipes de foot

Hassad: "Les équipes de football font entrer des fumigènes dans les stades"
DR
Hassad: "Les équipes de football font entrer des fumigènes dans les stades"

FOOTBALL - Alors que se pose la question de la participation des clubs d'ultras dans des les actes de hooliganisme, le ministre de l'Intérieur Mohamed Hassad n'a pas manqué de pointer du doigt la responsabilité des équipes de football.

De l'ingérence. C'est ainsi que le ministre de l'Intérieur voit les tentatives de certaines équipes de foot d'intervenir en faveur de leurs supporters accusés de hooliganisme. Et de révéler qu'il y a des "instructions strictes pour empêcher toute intervention en faveur des individus arrêtés" pour leur implication dans des actes de hooliganisme, rapporte l'agence MAP.

"Les ultras, c'est fini"

Présent à la Chambre des représentants lundi 18 avril dans le cadre d'une réunion conjointe des commissions de l'Intérieur et des Secteurs sociaux à la première chambre, Mohamed Hassad a fait savoir que son département est déterminé à lutter avec fermeté contre le hooliganisme. "Les ultras, c'est fini. Les tifos et les banderoles aussi", a-t-il martelé, rappelant que "durant cette semaine, aucun incident n'a été enregistré dans les stades, car le problème venait de ceux sur lesquels on comptait pour encadrer les supporters."

Ces derniers sont, "pour certains, de vrais hooligans (...) en plus d'intervenir en faveur de leurs supporters incarcérés, certaines équipes contournent les mesures imposées pour faire entrer des fumigènes", selon le ministre, cité par la MAP.

Une stratégie nationale contre le hooliganisme

Le ministre de la Jeunesse et des sports Lahcen Sekkouri, qui a pris part à la rencontre, a appelé à "l'ouverture d'ateliers de réflexion et de coordination pour saisir le phénomène dans toutes ses dimensions". Il a également indiqué que son département se penche sur l'élaboration d'un projet de stratégie nationale visant la sensibilisation sur les violences dans les stades.

LIRE AUSSI:

Galerie photoLundi 21 mars, enterrement d'Achraf, décédé samedi après les affrontements entre deux groupes de supporters du Raja. Voyez les images