TUNISIE
18/04/2016 12h:47 CET | Actualisé 18/04/2016 13h:01 CET

Les internautes tunisiens se sont vite lassés des Panama papers (comme le reste du monde)

Tunisians walk in a market of Tunis, Friday, March 20, 2015. Yet another terror attack is taking its toll on tourism, with cruise companies cancelling stops in Tunisia following the killings of 21 people. Seventeen of those killed at the Bardo National Museum in Tunis were passengers on shore excursions from two cruise ships in port that day. (AP Photo/Salah Ben Mohamed)
ASSOCIATED PRESS
Tunisians walk in a market of Tunis, Friday, March 20, 2015. Yet another terror attack is taking its toll on tourism, with cruise companies cancelling stops in Tunisia following the killings of 21 people. Seventeen of those killed at the Bardo National Museum in Tunis were passengers on shore excursions from two cruise ships in port that day. (AP Photo/Salah Ben Mohamed)

WEB - A chaque jour suffit son buzz. Les internautes tunisiens, après avoir découvert le scandale des Panama papers comme tout le reste de la planète le 3 avril dernier, se sont assez rapidement détournés du feuilleton à scandale promis par le Consortium international des journalistes d'investigation.

Les publications des médias sur le web tunisien relatives aux Panama papers ont bondi en flèche dès la révélation de l'investigation.

mentions panama papers médias tunisie

Les internautes n'ont guère répondu présent à cette offre soudaine qu'au tout début, aux alentours du 5 avril, avant de se tourner vers d'autres lectures.

panama papers pages vues

Même si le sujet reste encore relativement "aimé" chaque jour sur Facebook, l'essoufflement est manifeste.

jaime panama papers

Pourtant les révélations se poursuivent. Comment expliquer ce désintérêt (si rapidement) croissant?

Les annonces spectaculaires sont monnaie courante: comme le relevait récemment le journaliste et observateur des médias Haythem Mekki auprès du HuffPost Tunisie, le lectorat accuse une certaine fatigue face à ces enchaînements de polémiques et scandales divers.

De nombreux lecteurs ont également affiché leurs critiques quant à la couverture éditoriale de cette investigation par Inkyfada, beaucoup d'entre eux ayant attendu des révélations plus substantielles dès le départ.

Mais ce désintêrêt est loin d'être spécifique à la Tunisie. L'évolution des recherches Google comportant le mot-clé "Panama papers" suit une courbe relativement analogue au niveau mondial (les données sont indiquées en indice, la valeur maximale étant ramenée à 100):

Toutefois la perte d'intérêt pour la thématique est moins brutale à l'échelle du monde entier qu'en Tunisie:

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.