MAROC
18/04/2016 14h:31 CET | Actualisé 19/04/2016 08h:03 CET

Hindi Zahra: "Je veux faire découvrir la richesse du royaume" (INTERVIEW)

HuffPost Maroc

CULTURE - C'est l'une des têtes d'affiche de la 11e édition du festival Jazzablanca, qui se tient du 16 au 24 avril. La chanteuse marocaine Hindi Zahra investira ce soir la scène de l'Hippodrome Anfa, pour interpréter des titres de son dernier album Homeland, qui sonne comme un retour aux multiples sources d’inspiration de la chanteuse, de son Maroc natal au rythmes du Cap Vert, en passant par l’Iran, Cuba et le Brésil. Interview.

Le HuffPost Maroc: Quels ont été les moments forts de votre tournée?

Hindi Zahra: J’ai commencé ma tournée au Maroc. Et il faut dire que le lancement de ma tournée, devant le public marocain, a été un moment très fort pour moi. J’ai aussi ressenti beaucoup d’émotions quand j’ai dû jouer sur scène en Turquie, deux jours après les attentats d’Ankara, et je suis aussi montée sur scène à Paris, cinq jours après les attentats du 13 novembre. C’était une date très difficile, et j’ai eu l’occasion de dire au public que nous avons vécu ça au Maroc aussi.

Que préparez-vous pour le public ce soir, au Jazzablanca?

On a 3 tracklists de prévues pour notre tournée. Quand je monte sur scène, je m’imprègne de l’ambiance, du public, et je décide de partir sur une des trois tracklists. Je suis quelqu’un qui adore improviser, donc à chaque concert, il y a deux ou trois moments complètement dédiés au freestyle avec mon groupe. C’est un moment de plaisir pour nous sur scène, un moment de pur bonheur qu’on partage avec notre public.

Vous avez remporté le trophée du "meilleur album de musiques du monde" aux Victoires de la musique en France, cette année. Comment avez-vous vécu ça?

Pendant quinze jours, je recevais des appels de l’organisation des Victoires de la musique, et je pensais qu’ils voulaient que je sois membre du jury. Quand, enfin, je leur ai répondu au téléphone, ils m'ont parlé de ma nomination. J’ai été très surprise et fière, puisque la sélection est faite par des professionnels du métier et que seuls trois albums sont choisis parmi 400 autres.

Quel message souhaitez-vous véhiculer à travers votre musique?

Le Maroc a une culture hybride, et moi, je veux créer un pont entre les cultures. Je veux faire découvrir la richesse du royaume. C'est un pays où beaucoup de religions cohabitent sans que personne ne tire sur les autres, où plus d’une dizaine de dialectes sont parlés. Le Maroc est un modèle de modernité, de post-modernité et du vivre-ensemble. Et c’est ça que je veux transmettre à travers ma musique.

LIRE AUSSI: