18/04/2016 06h:12 CET | Actualisé 18/04/2016 06h:12 CET

Les relations maroco-sénégalaises sont sur la bonne voie

EXPORTATIONS – ''Une politique offensive et positive sur le marché sénégalais''. C'est en ces termes que Malick Diop, directeur général de l’Agence sénégalaise de promotion des exportations (ASEPEX), a qualifié Maroc Export en marge d’un atelier de formation et de réflexion sur la mise en place et la promotion du label pour la mangue sénégalaise à Dakar, compte tenu de la présence des produits marocains sur le marché sénégalais, d'après Les Inspirations éco.

Les deux entités avaient déjà signé en juin 2014 un accord de coopération destiné à mettre en synergie les efforts réalisés par le Maroc et le Sénégal pour la promotion des exportations. Un partenariat également signé par l’Office des foires et expositions de Casablanca (OFEC) et le Centre international du commerce extérieur du Sénégal (CICES).

Cette convention, qui s'inscrit dans la volonté du Maroc et du Sénégal de renforcer davantage leurs liens de coopération économique et commerciale, avait été paraphée en marge d’un symposium sur "les relations économiques et commerciales entre le Maroc et le Sénégal".

"

Premier client africain du Maroc, le Sénégal absorbait en 2013 13.7% des exportations marocaines en huiles de pétroles et lubrifiants, indique l'Office des changes dans un rapport publié en juin 2014".

Un peu plus d'un an plus tard, quinze entreprises marocaines opérant dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) avaient pris part en novembre 2015 à une mission de prospection "BtoB", organisée à Dakar par Maroc Export en partenariat avec la Fédération marocaine des technologies de l'information, des télécommunications et de l'offshoring (APEBI).

Objectif? "Aider les entreprises marocaines du secteur des TIC à rencontrer des partenaires et des clients potentiels lors de rendez-vous ciblés, effectuer une veille technologique, développer des contacts, mieux comprendre le marché et ses enjeux et, enfin, valider l’offre de service marocaine sur les deux marchés", d'après La Vie éco.

Plus récemment encore, en mai 2015, le Maroc et le Sénégal ont procédé à la signature de quinze accords économiques dans le cadre du Groupe d'impulsion économique Maroc-Sénégal, une structure mise en place par les deux pays pour favoriser et dynamiser leurs relations économiques et commerciales.

Parmi les accords, un mémorandum d'entente pour le développement de la cité des affaires de l'Afrique de l'Ouest à Dakar; une convention entre le groupe Banque centrale populaire (BCP) du Maroc et le Sénégal relative à la levée de fonds sur le marché financier de l'UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africain) à hauteur de 30 milliards de francs CFA; un protocole d'accord entre Casablanca Finance City (CFC) et l'Agence pour la promotion des investissements et des grands travaux du Sénégal.