ALGÉRIE
17/04/2016 12h:38 CET | Actualisé 17/04/2016 12h:38 CET

Séisme en Equateur : 233 morts selon un nouveau bilan (Président)

Le bilan du séisme en Equateur a été brutalement révisé à la hausse à 233 victimes
AFP
Le bilan du séisme en Equateur a été brutalement révisé à la hausse à 233 victimes

Le violent séisme de magnitude 7,8 ayant frappé la côte pacifique de l'Equateur samedi soir a fait au moins 233 morts, selon un nouveau bilan communiqué dimanche par le président Rafael Correa.

"Le chiffre officiel des personnes décédées est monté à 233", a annoncé sur son compte Twitter le dirigeant, alors qu'un précédent bilan faisait état de 77 morts et près de 600 blessés.

En visite au Vatican, le président équatorien Rafael Correa doit rentrer dimanche soir dans son pays. Il a prévu de se rendre dans les zones affectées situées sur la côte Pacifique.

Dans un entretien téléphonique avec Radio Publica, il a annoncé que la Colombie et le Mexique allaient envoyer des équipes de secours en Equateur. "Ce n'est pas que nous ayons besoin de vivres ou de choses comme ça, mais en revanche, nous avons besoin de soutien en équipes de secours, et des équipes arrivent de Colombie et du Mexique", a-t-il déclaré.

Débloqué 600 millions de dollars

"Nous sommes confrontés à une tragédie d'ampleur, un séisme de 7,8 sur l'échelle de Richter est un séisme extrêmement fort", a encore dit le président. Il a précisé avoir débloqué une enveloppe budgétaire "d'environ 600 millions de dollars" pour faire face à l'urgence.

"J'appelle le pays au calme, à l'unité", a déclaré le chef de l'Etat, qui a exprimé sa "solidarité et son amour infini aux familles des victimes". La secousse a également été ressentie dans le sud de la Colombie et au Pérou, mais ces deux pays n'ont pas fait état de victimes.

L'alerte au tsunami a été levée. Dans un premier temps, le Centre d'alerte aux tsunamis du Pacifique avait prévenu que "des vagues de tsunami dangereuses sont possibles sur les côtes situées dans un rayon de 300 kilomètres autour de l'épicentre".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.