MAROC
17/04/2016 08h:18 CET | Actualisé 07/05/2016 11h:42 CET

Othman Benjelloun est toujours l'homme le plus riche du Maroc

BMCE bank President Othman Benjelloun gestures during the annual results news conference in Rabat March 19, 2008. Morocco's second-biggest private bank, BMCE, reported a 55-percent rise in 2007 net profit on Wednesday, helped by assets sales and strong growth in client deposits and loans. REUTERS/Rafael Marchante  (MOROCCO)
Rafael Marchante/Reuters
BMCE bank President Othman Benjelloun gestures during the annual results news conference in Rabat March 19, 2008. Morocco's second-biggest private bank, BMCE, reported a 55-percent rise in 2007 net profit on Wednesday, helped by assets sales and strong growth in client deposits and loans. REUTERS/Rafael Marchante (MOROCCO)

FORTUNE - Le même jour de la disparition de la troisième plus grande fortune du Maroc, l'édition Moyen-Orient du magazine Forbes a publié son classement des Arabes les plus riches en 2016.

Côté marocain, à part la disparition du businessman Miloud Chaabi, qui occupait la 34e marche du classement en 2015, rien n'a changé. Le PDG de la BMCE Bank et du holding Financecom Othman Benjelloun détient toujours la plus grosse fortune du royaume, estimée à 1,9 milliard de dollars en 2016 par Forbes, soit moins de 400 millions de dollars par rapport à l'année précédente. Benjelloun représente la 19e plus grande fortune arabe.

L'homme d'affaires et ministre de l'Agriculture Aziz Akhannouch occupe toujours la 28e place avec une fortune estimée à 1,3 milliards de dollars. Niveau investissement, Akhannouch est sur tous les fronts. "Il investit notamment dans les activités pétrolières, le gaz et les produits chimiques", souligne Forbes, rappelant également que sa femme, Salwa Idrissi Akhannouch, gère son entreprise spécialisée dans les malls et centres commerciaux. Le groupe Aksal, propriétaire du Morocco Mall à Casablanca, détient également plusieurs franchises de prêt-à-porter comme Zara et Gap.

Les deux premiers rangs du classement sont occupé par le prince Al Walid Bin Talal Al Saud et... le controversé Mohammed Al Amoudi, actionnaire majoritaire de la Samir. Le businessman saoudien de 69 ans, dont la fortune est estimée à 8,3 milliards de dollars, a même pu grimper une marche dans le classement.

Aux troisième et quatrième marche du classement, les hommes d'affaires émiratis Majid Al Futtaim et Abdulla Bin Ahmad Al Ghurair & Family. Le top 5 est cloturé par l'Egyptien Nassef Sawiris.

Hors Maroc, un seul milliardaire se trouve au Maghreb et il est algérien. Issad Rebrab trône sur la neuvième marche du classement avec une fortune estimée à 3,1 milliards de dollars. A 72 ans, ce self made man a construit sa fortune en investissant dans l'agroalimentaire.

LIRE AUSSI:

Galerie photoLes 20 plus riches du monde en 2015 selon Forbes Voyez les images