MAROC
15/04/2016 08h:01 CET

Le Maroc parmi les pays de la région MENA qui reçoivent le plus de fonds de migrants

Combien les MRE ont-ils envoyé d'argent au Maroc en 2015?
Combien les MRE ont-ils envoyé d'argent au Maroc en 2015?

TRANSFERTS - 6,4 milliards de dollars. C'est le montant total des fonds transférés par des Marocains de la diaspora vers leur pays d'origine en 2015, selon le dernier rapport de la Banque mondiale sur les migrations et les transferts d'argent.

Le Maroc arrive ainsi à la troisième place des pays de la région MENA (Moyen-Orient-Afrique du Nord) qui reçoivent le plus d'argent de leurs ressortissants. Les transferts de devises représentaient par ailleurs 6,5% du PIB du pays (en 2014).

L'Egypte tient le haut du pavé avec 19,7 milliards de dollars reçus en 2015, suivie du Liban (7,2 milliards de dollars). La Jordanie (3,8 milliards), le Yémen (3,4), la Tunisie (2,3), la Cisjordanie et Gaza (2,2), l'Algérie (2), la Syrie (1,6) et l'Iran (1,3) complètent le tableau.

Malgré des prévisions d'augmentation des envois de fonds dans la région MENA, la Banque mondiale a du revoir ses estimations à la baisse. Les transferts vers la région ont en effet augmenté de 0,9% seulement en 2015 contre 1,6% attendu, indique le rapport.

Dépréciation de l'euro

En cause: une baisse de la croissance des envois de fonds vers l'Egypte, premier bénéficiaire de la région. "Les migrants, en particulier ceux qualifiés, ont peut-être retardé une partie de leurs transferts d'argent dans l'attente d'une nouvelle dévaluation de la livre égyptienne, qui a été dévaluée à plusieurs reprises depuis le début de 2015", explique la Banque mondiale.

La dépréciation de l'euro a également réduit de manière significative la croissance en termes de dollars des transferts vers les pays du Maghreb. "Au Maroc, la valeur en dollars des envois de fonds a diminué de 11% au cours des trois premiers trimestres de 2015 par rapport à l'année dernière, alors que les envois de fonds ont augmenté de 4,5% en dirham marocain", note le rapport.

Une lente augmentation en 2016 et 2017

La Banque mondiale s'attend cette année à une progression de 2,6% pour la région MENA. Le montant total pourrait s'élever à 51,6 milliards de dollars, contre 50,3 milliards en 2015.

"Nous nous attendons à ce que les envois de fonds vers la région MENA n'augmentent que modestement en 2016 et 2017, nettement plus lentement que les envois de fonds vers toutes les autres régions", estime la Banque mondiale, qui pointe, comme principal facteur, la réduction prévue des transferts d'argent depuis les pays du Golfe.

"Le début de l'ajustement budgétaire en réponse à la chute des prix du pétrole pourrait conduire à des réductions de salaires et au licenciement de travailleurs étrangers dans ces pays".

LIRE AUSSI:

Galerie photoLes investisseurs marocains présents en force au Congo Voyez les images