TUNISIE
14/04/2016 14h:06 CET | Actualisé 15/04/2016 08h:00 CET

Quand un guide de voyage invite les Algériens à découvrir Tunis

facebook/guide nomad

Habitué à faire découvrir l'Algérie, le n°1 des guides algériens "Guide Nomad" vient de publier un reportage sur Tunis.

Durant une escapade de quelques jours dans la capitale tunisienne pour des raisons personnelles, Mohamed Rezala, responsable de Guide Nomad, décide d'en faire un reportage.

Contacté par le HuffPost Tunisie, il explique sa démarche: "J'étais à Tunis pendant quelques jours, c'était la première fois que je venais. Je me suis dit pourquoi ne pas faire découvrir Tunis aux Algériens."

Tunis vu par un guide de voyage algérien

"Si je devais décrire la ville de Tunis en quelques mots, je dirais ceci: cités et villes aérées, routes fluides, urbanisme proportionné à l'activité urbaine. Aucune extravagance, la juste mesure des formes et assemblage à la dimension de ses habitants. Et si vous vous perdiez, les habitants, affables, vous secourraient. Les noms expriment leur 'africanité': rue de Ghana, rue de Mali, rue d’Algérie..." Ainsi débute le voyage.

Entre l'avenue Habib Bourguiba vue comme "les Champs-Élysées modèle réduit" et l'architecture entre style berbère et européen, c'est surtout la vision du Tunisien qui est intéressante:

"Au quotidien, le Tunisien porte une attention particulière à deux activités : travailler et profiter des plaisirs de la vie. Mais à l’écouter, le Tunisien se considère comme fainéant", affirme Guide Nomad.

Ou encore:

"Le Tunisien a un regard las, vidé, qui ne dépasse guère les 3 mètres. Il ne fixe pas les autres. Certains regrettent le régime Ben Ali qu'on pare encore de quelques bienfaits."

Et enfin:

"Les femmes tunisiennes occupent des métiers traditionnellement masculins. On aperçoit des femmes policières, dockers, chauffeurs de bus, pilotes ou agents de circulation."

Une cuisine... épicée

Le guide a semble t-il apprécié la cuisine tunisoise: "Côté cuisine, le choix est vaste. Essayez absolument les restaurants populaires de la médina (n’ouvrent qu’à midi). Plats du jour : Ojja bel merguez, fricassés, macarona, tajine (rien à voir avec nos tajines, c’est une quiche à base de pomme de terre et viande hachée), brick, mloukhiya, kefteji, etc. Un conseil : évitez de consommer abondamment la harissa. Cette 'sauce nationale' est utilisée dans la quasi-totalité des plats, y compris les sandwichs!"

Les airs orientaux de Tunis

Côté musique, les airs orientaux fleurissent dans la médina: "Les Tunisois apprécient beaucoup la musique orientale, tels Oum Kaltoum, Mohamed Abdel Wahab, Sherine, Kadem Saher dont vous entendrez souvent les airs. En marge de cette dernière, notons en particulier le raï et le staifi, qui sont très appréciés de la jeunesse tunisienne."

Une fraternité tuniso-algérienne

"L'afflux massif de leurs voisins algériens en pleine période de terrorisme est perçu comme un soutien et considéré avec la reconnaissance qu'il mérite. Période estivale et lutte contre ce fléau les rassemblent enfin", affirme le guide Nomad.

Selon Mohamed Rezala, ce guide Nomad à Tunis est une invitation aux Algériens à venir découvrir Tunis: "Et comme on dit chez vous 'Tahia Tounes' ".

Galerie photoTunis vue par un guide de voyage algérien Voyez les images

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.