MAROC
14/04/2016 06h:46 CET | Actualisé 14/04/2016 06h:46 CET

Les Journées du patrimoine de Rabat Salé du 14 au 17 avril

Rabat et Salé célèbrent leur patrimoine
Rabat Salé Mémoire
Rabat et Salé célèbrent leur patrimoine

PATRIMOINE - A peine les Journées du patrimoine de Casablanca bouclées, que celles de Rabat et Salé, organisées par l'association Rabat-Salé Mémoire, démarrent ce jeudi 14 avril à partir de 17 heures.

L'événement, qui en est à sa deuxième édition, grandit doucement mais sûrement. "Cette année, nous avons ajouté deux nouveaux circuits, en plus des trois existants, afin de présenter une vision plus globale du patrimoine des deux rives du Bouregrag", explique au HuffPost Maroc Nezha Alaoui, architecte et membre fondateur de la structure organisatrice.

En plus des classiques circuits faisant le tour du Chellah, de la médina de Salé et des Oudayas ont été ajoutés un circuit consacré au patrimoine du XXe siècle qui prend son départ à partir de Bank Al-Maghrib et un autre dédié aux jardins de la capitale à partir du Jardin d'essais. Les visites guidées seront ouvertes les 16 et 17 avril à partir de 10 heures et seront assurées par des bénévoles formés à cet effet.

Les Journées du patrimoine de Rabat Salé démarreront par des spectacles de rue à Rabat et à Salé à partir de 17 heures. "On met sur un même pied d'égalité les deux rives du Bouregrag", assure Nezha Alaoui.

Initier les jeunes au patrimoine

Le vendredi sera consacré aux visites scolaires. Les sites recevront donc plusieurs élèves issus d'écoles publiques et privées de la région Rabat-Salé. "Nous comptons également signer des conventions avec plusieurs écoles afin d'initier les plus jeunes à la notion du patrimoine. On devrait arrêter de mettre cette notion sur un piédestal et la vulgariser au maximum afin que les gens prennent conscience de son intérêt", estime Nezha Alaoui.

Le même jour, à partir de 17 heures 30 et jusqu'à une heure du matin, aura lieu la nuit du patrimoine. Un événement qui se tient à la Bibliothèque nationale du royaume du Maroc (BNRM) et qui comprend des conférences sur l'histoire et l'architecture, des concerts et autres spectacles. "Il s'agit pour nous de montrer que le patrimoine ne concerne pas uniquement ce qui est bâti, mais qu'il englobe plusieurs domaines à la fois, tout aussi importants que l'architecture et l'urbanisme."

LIRE AUSSI:Jean-François Zevaco, ce génie casablancais mort dans l'oubli

Galerie photoL’architecture du XXème siècle au Maroc en dix édifices Voyez les images