MAROC
14/04/2016 12h:15 CET | Actualisé 14/04/2016 12h:15 CET

De la documentation sur un site nucléaire retrouvée chez Salah Abdeslam

Salah Abdeslam projetait-il une attaque sur un site nucléaire ?
ASSOCIATED PRESS
Salah Abdeslam projetait-il une attaque sur un site nucléaire ?

TERRORISME - Le site de Juliers est un centre de recherches nucléaires situé en Allemagne, à proximité de la frontière belge en Rhénanie-du-Nord-Westphalie (ouest de l'Allemagne) et abritant des déchets radioactifs. Ce jeudi 14 avril, les journaux du groupe Redaktionsnetzwerk Deutschland révèlent que de la documentation sur ce centre a été retrouvée chez Salah Abdeslam, à son domicile de Molenbeek.

Le jihadiste belge a en effet compilé une somme de coupures de presse portant sur le site de Juliers. Les enquêteurs ont également découvert avec ces articles une photo du président du centre de recherches, Wolfgang Marquardt. Nos confrères allemands affirment que c'est le chef du renseignement allemand, Hans-Georg Maassen, qui aurait averti la commission parlementaire qui chapeaute le BfV, le renseignement intérieur.

Des précédents dans la cellule franco-belge

Si pour l'heure ces informations n'ont pas été confirmées par les autorités allemandes, ce n'est pas la première fois qu'apparaît un site nucléaire dans les plans de la cellule jihadiste franco-belge. Et pour cause, dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris et Bruxelles, les enquêteurs se sont rendus compte que cette même cellule avaient établi une surveillance vidéo d'un haut responsable du nucléaire belge.

"Je ne serais pas étonné qu'avant cinq ans, il y ait des tentatives d'utiliser l'internet pour commettre des attentats", notamment en prenant le contrôle du "centre de gestion d'une centrale nucléaire", avait estimé Gilles de Kerchove, coordinateur européen pour la lutte contre le terrorisme, dans une interview au quotidien La Libre Belgique quelques jours après les attentats de Bruxelles.

LIRE AUSSI:

Galerie photoSit-in de solidarité avec la France à Casablanca Voyez les images