TUNISIE
13/04/2016 05h:21 CET

Immigration: Les corps de sept migrants repêchés au large du sud tunisien

A capsized ship that originated from Libya and which according to the United Nations refugee agency was transporting an estimated 850 refugees, lies on a sandbar 35 kilometers (22 miles) north of the Tunisian islands of Kerkennah, Saturday, June 4, 2011. The Geneva-based agency said Friday at least 578 of the estimated 850 people on board, mostly from West Africa, Pakistan and Bangladesh, survived the Wednesday sinking, making it one of the worst and deadliest incidents in the Mediterranean so far this year. (AP Photo/Lindsay Mackenzie)
ASSOCIATED PRESS
A capsized ship that originated from Libya and which according to the United Nations refugee agency was transporting an estimated 850 refugees, lies on a sandbar 35 kilometers (22 miles) north of the Tunisian islands of Kerkennah, Saturday, June 4, 2011. The Geneva-based agency said Friday at least 578 of the estimated 850 people on board, mostly from West Africa, Pakistan and Bangladesh, survived the Wednesday sinking, making it one of the worst and deadliest incidents in the Mediterranean so far this year. (AP Photo/Lindsay Mackenzie)

IMMIGRATION - Les dépouilles de sept migrants ont été repêchées depuis lundi au large des côtes méridionales de la Tunisie, à proximité de la Libye, par la garde nationale maritime, a-t-on appris mardi auprès du Croissant-rouge et de source sécuritaire.

Trois premiers corps -deux femmes et un homme- ont été repêchés lundi au large du port d'El Ketf, près de Ben Guerdane, selon un responsable du Croissant-rouge, Mongi Slim.

Quatre cadavres supplémentaires ont été découverts mardi matin dans la même zone, a ajouté une source sécuritaire à un correspondant de l'AFP.

Les sept migrants décédés ont été enterrés dans le cimetière d'El Ketf.

D'après la même source, des opérations se poursuivaient dans l'après-midi malgré des conditions défavorables en mer, du fait du sirocco qui souffle fortement en direction du large.

Mardi, le porte-parole de la marine libyenne a de son côté annoncé que six canots transportant 649 migrants avaient été interceptés par les gardes côtes au large de Sabrata, entre la capitale Tripoli et la frontière tunisienne.

La veille, 115 migrants clandestins avaient déjà été secourus au large de Tripoli alors que leur bateau était tombé en panne.

Profitant du chaos en Libye, des réseaux de passeurs tentent de faire traverser la Méditerranée à des migrants voulant rejoindre clandestinement l'Europe, en particulier l'Italie, à bord bien souvent de navires vétustes et surchargés.

Lundi, les garde-côtes italiens avaient annoncé avoir secouru 1.850 migrants dans le canal de Sicile, le bras de mer qui sépare l'Italie des côtes libyennes.

En 2014 comme en 2015, l'Italie a vu débarquer plus de 150.000 migrants, avec à chaque fois un pic d'avril à octobre, saison où les conditions météorologiques sont les plus favorables.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.